Editorial

La fourmi est l’avenir de l’homme

Je me fais du mauvais sang pour les métempsychosistes. Ils croient à la transmigration de l’âme mais comment s’y prendre si les climatologues nous prédisent la disparition des espèces?

“Rin del angelito” est une très belle chanson andine de Violeta Parra. « Quand meurt la chair, l’âme cherche à se loger, à l’intérieur d’un papillon ou d’un petit oiseau ». Abeilles, hirondelles, mésanges, vous qui nous contemplez de haut, existerez-vous encore lorsque je quitterai ce monde? Offrirez-vous l’hospitalité à l’ange qui s’envole?

Bêtes de l’Arche, tenez bon! Lions, opossums, tigres, girafes, éléphants, baleines, résistez au feu et aux poisons qui dévorent la planète! Sans vous, l’être humain n’aurait pour destination finale que le corps d’un autre homme, d’une autre femme. Des coreligionnaires à qui l’on prédit aussi un funeste destin.

A moins que… Oui, à moins que les fourmis ne sauvent la planète. Avez-vous vu comment cet insecte résiste aux inondations? Des milliers de fourmis se sacrifient pour créer un pont sur lequel se juchent des milliers d’autres. Leur sens de l’organisation est tel qu’elles peuplent l’univers souterrain et le dominent en dépit de leur petite taille. Rien ne les arrêtera: leurs prédateurs, pangolins et autres tamanoirs, sont en voie d’extinction. Résultat, elles continuent de proliférer. Personne n’a jamais pu les compter, mais les estimations donnent le tournis. On parle de dix millions de milliards de fourmis. De quoi caser outre-tombe des millions de fois nos sept milliards de Terriens!

Je ne crois pas en la métempsychose, ni en la réincarnation. Quel intérêt à fantasmer sur un passé hypothétique de roi ou bandit, saurien ou moustique, puisque je n’en ai pas la conscience aujourd’hui? Cela m’avance à quoi d’espérer que je serai un jour grenouille ou président des Etats-Unis? Mais je respecte les croyances des autres, si cela les aide à résister à la détresse ambiante! Je leur demande seulement de respecter les miennes. Si je dois un jour ressusciter, que ce soit pour retrouver de chers disparus. Mes amours, mes amis, mes emmerdes.

Christian Campiche

Agriculture, traiter moins, traiter autrement

L’agriculture peut-elle se passer de pesticides? Deux initiatives populaires (DP 2248) lancées hors de toute structure organisée ouvrent le débat. Si le Parlement renonce à adopter un contre-projet, l’an prochain verra donc un grand affrontement sur les modes de production agricoles, sur fond de réduction de la biodiversité et d’enjeux de santé humaine, animale, des

Lire l'article

Revue de presse – 14 juillet, au diable la fête nationale!

La fête nationale a peu à peu perdu sa signification : elle est devenue un vulgaire instrument politique destiné à sublimer la domination de l’État. Lire dans Contrepoints.

Lire l'article
pila2

Tribune libre – La Pila, polar fribourgeois de l’été

Nul besoin de chercher les origines de ce nom de lieu, à Fribourg c’est un synonyme de fumée et d’embrouilles. On peut le rapprocher de Poya et H189, un autre foireux récent déjà oublié. Châtillon, Grangeneuve, Hauterive, des appellations contrôlées, sympathiques qui cachent les défaillances des politiques qui ont piloté le canton des Dzozets. Dans

Lire l'article

Revue de presse – Deutsche Bank, l’effet papillon ou l’effet Bretzel?

L’annonce du Mégaplan de survie du mastodonte allemand plonge l’Europe économique dans un silence qui en rappelle un autre : Lehman. Lire dans Contrepoints.

Lire l'article

Banquier central, extinction de l’espèce

«Bien-sûr que notre banque centrale est indépendante», vient de déclarer en substance le Président turc Recep Tayyip Erdogan, juste avant de limoger par décret présidentiel (le 7 juillet) le patron de la banque centrale turque Murat Cetinkaya en affirmant qu’»une banque centrale ne peut ignorer les signaux envoyés par le Président». C’était au siècle dernier

Lire l'article

Toujours plus vite, toujours plus loin, mais la mobilité a ses limites

Se déplacer aussi rapidement que possible est une préoccupation constante dans nos sociétés. Aujourd’hui, on parle même d’un droit à la mobilité comme condition de succès de sa vie professionnelle et sociale. N’y aurait-il aucune limite à ce droit? Sommes-nous condamnés à nous déplacer toujours plus vite et toujours plus loin? Yves Crozet développe une réflexion

Lire l'article
oto1

Comment un médecin lausannois a piégé un système d’information médicale bidon

L’article illustré paru dans cette revue médicale en ligne comporte des termes ésotériques accessibles aux seuls initiés. Il est signé par un trio de médecins du “Département Otolaryngologique des Fraudesmédicales à la Clinique CharlataneReconnue”. Dans ses règles du jeu, la revue précise que les textes qui lui parviennent ne sauraient contenir des allégations fantaisistes. Pourtant

Lire l'article

Revue de presse – Climat, cessons le catastrophisme, misons sur la technologie

Une étude réalisée par le think tank australien Breakthrough annonce la fin de la civilisation à l’horizon 2050. Les progrès technologiques, et non l’alarmisme, aideront à lutter contre le changement climatique. Lire l’adaptation de Human Progress dans Contrepoints.

Lire l'article

Revue de presse – Comment des pesticides interdits en Europe se retrouvent dans nos jus, notre café et nos assiettes via le Brésil

Champion du monde de la consommation de pesticides, le Brésil semble vouloir conserver son titre si peu honorifique avec le président Bolsonaro aux commandes. Le consommateur européen pourrait regarder cela de loin, se pensant à l’abri derrière les normes sanitaires plus restrictives de son continent. En fait, cela nous concerne aussi directement. Car des pesticides

Lire l'article

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.