Les dividendes du ballon


Dieu sait si j’aime bien le foot. Ce sentiment de grand large qui anime le joueur quand il foule la pelouse du stade.  Ou, si vous êtes dans les gradins, cette émotion qui vous saisit à la vue de votre onze coloré préféré. Malheureusement, le football actuel n’a plus rien à voir avec l’image d’épinal. Médiatisé à outrance, noyauté par d’énormes intérêts publicitaires et financiers, il a dévié de sa vocation première, le sport. Quand la France gagna le “Mundial”, en 1998, chaque Français se sentit pousser des ailes. L’industrie du pays devint plus compétitive. “On est les meilleurs”, crièrent aussi en coeur cent millions de Brésiliens lorsque l’équipe au maillot jaune et vert l’emporta quatre ans plus tard. De fait, Sao Paolo est aujourd’hui une Mecque pour les déshérités du Sud, même africains. Comment s’étonner dès lors des manifestations de violence qui accompagnent les matches? Castagnés à Istanbul, les footballeurs suisses n’en sont pas encore revenus. Les journaux demandent des sanctions exemplaires mais quoi que décideront les instances du football, cela ne changera rien au fond du problème. Promu instrument de domination économique, le football sera de plus en plus confronté à ce genre de dérive, surtout dans le Sud exubérant, indigent et impatient. Après tout, les pays industrialisés qui ont inventé le ballon-fric récoltent ce qu’ils ont semé.

Tags: ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.