Collaborateur d’une ONG genevoise expulsé d’Israël


PAR RAOUF SANA

Un agent de la sécurité arrive une heure après. Interrogatoire de 25 minutes sur les raisons de ma venue en Israël.

Deux heures plus tard, on me dirige dans une pièce où se trouvent mes bagages. Fouille complète de tous mes sacs. Ils sortent chaque chose, analysent chaque document, mon portefeuille est vidé papier après papier. Ensuite, c’est mon tour. Je suis dans une pièce et on fouille mon corps de très près. J’enlève ma ceinture, mes chaussures …

C’est au cours de cette fouille qu’ils découvrent les documents relatifs aux différents projets de l’Aide Sanitaire Suisse aux Palestiniens (ASSP), ma caméra… Autant dire que l’ambiance change aussitôt ! Ils gardent de côté certains documents, ils me prient de ranger le reste.

J’attends près de trois heures pour finalement rencontrer un fonctionnaire du ministère de la défense qui me fait subir un interrogatoire extrêmement poussé. Tous mes documents, tous les moindres papiers sont passés au peigne fin, mon téléphone portable est analysé et je suis interrogé sur toutes les adresses enregistrées. Je suis questionné sur tout, ma famille, mes amis, autant dire que je dois raconter ma vie de A à Z. Cela dure près de trois heures dans ce bureau.

Ensuite, on me fait redescendre au poste de douane. A 00h un des agents se dirige vers moi et me demande s’il peut contacter mes parents pour confirmer les informations que je leur avais communiquées antérieurement, je ne m’oppose pas à cet appel.

L’entretien téléphonique entre mon père et l’agent se déroule en mon absence pendant 25 minutes. Encore une heure pour subir un dernier interrogatoire par un agent de sécurité qui m’oblige à parler en arabe. Interrogatoire assez violent au cours duquel je suis traité de menteur.

Une heure plus tard, on m’apprend que je ne peux pas entrer en Israël pour des raisons que personne ne veut me donner. «Pour toute réclamation adressez-vous à l’ambassade d’Israël en Suisse» me répond-t-on.

Impossible de téléphoner à qui que ce soit. Je retourne avec des agents de la sécurité récupérer mes bagages. A nouveau, fouille complète de mes affaires et de moi-même…pour ensuite être conduit dans une zone sécurisée, en somme une prison en attendant d’être conduit à l’avion. Il est minuit trente, dix heures après mon arrivée. Je suis alors enfermé dans une cellule le temps d’attendre le départ de l’avion.

A 5h15 du matin, je suis réveillé et conduit à l’avion dans lequel mes papiers d’identité sont confiés au chef de cabine.

Voilà les grandes lignes de mon arrivée en Israël, s’il faut plus de détails, faites-le moi savoir.

Bien amicalement, Raouf.

Né en 1977, de nationalité suisse, Raouf Sana est inscrit à l’Institut d’Etudes Sociales et vacataire du Département de l’Instruction publique du Canton de Genève. Il est un collaborateur de l’Aide Sanitaire Suisse aux Palestiniens, ONG basée à Genève.

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.