Clausewitz au Liban


Peut-être parce qu’une partie de mes origines me rapproche des régions qui subissent les horreurs de la guerre, je ne parviens pas à m’habituer aux images de villes et villages pris sous un déluge de feu. Insupportable est aussi l’indifférence qui entoure ces tragédies. Beyrouth bombardé, le blocus du Liban, l’équilibre géopolitique menacé au Proche-Orient ne suffisent pas à sortir les commentateurs de leur somnolence. Effarante, la Une de tel journal dominical, qui ne consacre pas une seule accroche au conflit. Toujours ce même souci de la proximité, cette soumission au mercantilisme hédoniste. L’isolement complet d’un pays, la souffrance de ses habitants, quel poids ont ces facteurs de détresse en face d’une street parade synonyme d’insouciance et surtout de rentrées sonnantes et trébuchantes pour le tourisme local? De fait, les états-majors militaires n’ont pas choisi le coeur de l’été pour rien. Un mondial de football, les plages, les festivals, quoi de plus idéal pour faire campagne tranquillement, à l’abri des zooms indiscrets, loin des agendas  parlementaires? Même les gouvernements se sont mis au vert, déléguant à de malheureux porte-parole le soin de relayer une molle réprobation. Clausewitz peut dormir tranquille: la nature humaine ne change pas, les bonnes veilles recettes stratégiques gardent toute leur pertinence.

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.