Tamedia aux frontières de la Sarine


Comme il est loin le temps où le «Tages-Anzeiger» osait critiquer ouvertement les lobbies. Au début des années huitante, un article critique sur l’automobile avait valu au titre porte-étendard de la gauche modérée alémanique de subir le boycott des annonceurs de la branche.

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Le quotidien zurichois a fait table rase du courage et de ses nobles idéaux pour adhérer à la philosophie mercantile des grands groupes de presse. Cotée en bourse, sa propriétaire, la maison Tamedia, navigue sur une mer de produits médiatiques qui vivent grassement de la publicité. Bien gérée, reconnaissons-lui cette vertu, elle engrange les bénéfices au point d’être devenue une prédatrice dont l’appétit ne semble plus connaître de limites en Suisse.

Désormais les frontières de l’empire Tamedia atteignent la Sarine. Et rien ne dit que le rouleau compresseur zurichois s’arrêtera en si bon chemin. Ne murmure-t-on pas qu’il aurait déjà pris langue avec son pendant lémanique Edipresse dont les résultats sont loin d’être aussi brillants que les siens? D’ailleurs, depuis qu’ils partagent une nouvelle passion, celle des gratuits, les deux géants se retrouvent déjà à batailler entre Genève et Fribourg.

La concentration de la presse n’est pas bonne pour la liberté et la qualité de l’information quoi qu’en dise Moritz Leuenberger. Les fusions se traduisent automatiquement à terme par des licenciements de journalistes. Combien de mois survivra le «Bund», ce vaillant quotidien, autrefois une référence pour la Berne fédérale?

On attend une fois de plus au contour la Commission de la concurrence dont on sait qu’elle a très rarement manifesté un excès de sévérité lors de précédents regroupements de journaux. Cette fois, au moins, elle ne pourra pas invoquer les difficultés économiques pour justifier son quasi-inévitable feu vert. M. de Graffenried, avisé patron du groupe BZ, ne vend pas parce qu’il est acculé à la faillite mais bien en raison de problèmes de succession.

Commentaire paru dans “La Liberté” du 25 mai 2007.

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.