Merci, les Suisses!


Circulez, il n’y a rien à voir!  Commentant le verdict dans l’affaire Swissair à la radio, un docte avocat genevois se félicitait hier de l’acquittement de tous les accusés et taxait  d’amateurisme le travail du ministère public. Il a le sens de l’humour, ce juriste, car le dilettantisme,  c’est d‘abord du côté des responsables de la compagnie en faillite qu’il faut aller le chercher.

Feu Heiner P. Schulthess, pilote et ancien chef de l’armement helvétique, en savait quelque chose. N’affirmait-il pas dans les années nonante qu’il avait démissionné du conseil d’administration de Swissair parce qu’il ne parvenait pas à communiquer avec ses collègues banquiers ou politiciens, complètement hermétiques aux techniques de l’aviation?

Etant donné que le manque de compétence n’est pas punissable en soi, les 19 coaccusés ont beaucoup de chance. Reste que le jugement de Bülach donne la nausée. En l’état et sans préjuger d’un recours de l’accusation, la plus grande déconfiture de l’histoire économique de la Suisse se traduit par l’absence de toute reconnaissance de culpabilité. Même pas le moindre regret de la part d’une grande majorité de protagonistes.

Certains qualifient la décision du tribunal de courageuse. Le courage eût été plutôt de condamner les agissements des multimillionnaires pointés du doigt. On peut juste  créditer les juges de n’avoir pas chargé le lampiste Corti. Une peine de prison infligée au dernier PDG de Swissair aurait été inique au vu du déroulement du procès.

Elle aurait surtout indisposé la Suisse profonde qui avait pris fait et cause pour l’homme au peigne hyperactif. Une population qui pourra continuer à gratter le fond de ses poches en souvenir de la débâcle Swissair. Deux milliards pour lancer le projet Phénix, cinq millions pour les frais de la procédure judicaire, trois millions aujourd’hui à titre d’indemnités pour les “artisans” de la faillite. En définitive le seul à ouvrir son porte-monnaie avec la régularité d’un métronome aura été le contribuable suisse.

Editorial paru dans “La Liberté” du 8 juin 2007

Tags: , , ,

One Response to “Merci, les Suisses!”

  1. Quidam 24 octobre 2011 at 12:30 #

    ravo pour votre édito sur le procès Swissair…

    Je n’avais donc pas tort en disant que dans ce beau pays, les voleurs de mobylettes étaient davantage punis que les fossoyeurs de compagnies aériennes…

    Quand j’ai vu le tableau résumé du « Temps », j’ai cru un moment que les « indemnités » étaient des pénalités … et j’ai donc dû chausser mes lunettes et me pincer pour savoir si je ne rêvais pas.

    Bref, la nullité managériale n’est donc pas un délit – et même si plus tard il y a un procès au pénal (c’est en tout cas ce que j’ai compris), le verdict de ce procès restera dans les annales, un mot qui a la même racine latine que « anus »… ce qui expliquerait pas mal de choses !!!

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.