Kosovo américain


L’indépendance autoproclamée du Kosovo ne fera pas tache d’huile. Le pays basque, la Corse ou la Transnistrie ne sont pas des bases de l’OTAN et n’ont aucune chance de recevoir l’appui, dans leurs revendications séparatistes, des puissances occidentales.

M. Bush a raison quand il déclare qu’un Kosovo libre renforce les chances de la paix en Europe. Comme au bon vieux temps de la guerre froide, l’installation de missiles US garantit l’équilibre de la terreur.

Par contre on aurait bien aimé que l’Europe manifeste le même enthousiasme. La Roumanie et la Slovaquie, qui comptent une forte minorité hongroise, refusent de reconnaître l’indépendance. En déléguant à Washington le soin de faire le ménage dans les Balkans, Bruxelles témoigne une fois de plus de son impuissance et de son absence de vision.

L’Union européenne garde un semblant de cohérence parce qu’elle gère un marché de 300 millions de personnes. Mais, tant qu’elle ne se dotera pas d’une constitution promouvant un véritable projet culturel, elle restera un nain politique.

Ironie de l’histoire, le jour même des festivités à Pristina, l’assemblée interjurassienne délibérait de l’opportunité de relancer l’idée d’un grand Jura. Gageons que les institutions helvétiques sauront répondre à ce défi. Le fédéralisme suisse, modèle pour l’Europe? Rougemont en rêvait. Mais, cinquante ans après, force est de constater que le message n’est toujours pas entendu.

*Editorial par sur www.journaldegeneve.ch

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.