Les employés de l’UBS dans la tempête


La somme – 44 milliards – abandonnée par l’UBS dans la gestion de fortune au cours du dernier trimestre donne des frissons dans le dos. Elle atteint la totalité du fonds de commerce d’une banque privée de dimension moyenne. Bien sûr, les quelque 2200 milliards placés dans les comptes de l’UBS maintiennent toujours la banque au sommet du classement des principaux gestionnaires de fortune. Mais la réputation de l’UBS a beaucoup souffert des différentes affaires qui l’ont secouée aux Etats-Unis. Les clients déçus et apeurés ne vont pas revenir de sitôt.

Les investisseurs, dont la fidélité n’est pas la vertu première, non plus. Plutôt qu’une flamme ravivée exprimant la reconnaissance des qualités intrinsèques de l’UBS, le regain de vigueur affiché par le titre bancaire à la Bourse reflète davantage un changement de stratégie des détenteurs d’action, lassés de placer leurs billes dans les matières premières. Mais au moins le bas niveau de l’action UBS est-il tout bénéfice pour les repreneurs potentiels.

Encore plus importantes sont les conséquences sur le plan humain. On prie, une fois de plus, pour les milliers d’employés du groupe bancaire, vaillants ouvriers d’une construction sur laquelle un vent violent n’a pas fini de souffler. Entre avril et juin, les effectifs de la banque ont subi une amputation de 3%. Au moins les responsables de l’UBS sont-ils francs en avouant qu’ils ne prévoient pas d’amélioration au deuxième semestre. La réduction des coûts se poursuivra, celle du personnel aussi.

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.