11 septembre: si Chossudovsky se trompe, pourquoi ne pas le prouver?


L’attentat du 11 septembre 2001 à New York a vu deux avions de ligne percuter les tours du World Trade Center qui se sont effondrées faisant 3000 morts. Deux autres avions se sont écrasés au sol dont l’un aurait percuté le Pentagone. L’administration Bush a presque immédiatement attribué cet attentat à des “islamistes” dirigés par Oussama Ben Laden. Elle a prétendu de plus que ce dernier était lié au dictateur iraquien Saddam Hussein lequel disposerait d’armes de destruction massive (ADM) et serait donc une menace pour le monde.

On sait depuis que l’administration américaine a menti concernant les ADM et se cherchait avant tout un prétexte pour attaquer l’Irak et mettre la main sur son pétrole. Quitte à détruire le pays.

Mais qu’en est-il de l’attentat du 11 septembre? Les explications de Bush et consorts ont été acceptées sans beaucoup d’esprit critique par l’ensemble des gouvernements et médias, malgré leurs incohérences. Cela n’a cependant pas empêché des enquêtes indépendantes. Le français Thierry Meyssan a évoqué la possibilité, voire affirmé que l’administration Bush était impliquée dans l’attentat. Cette hypothèse a été écartée avec dérision par la quasi-unanimité des commentateurs et on en est resté là.

Pourtant on trouve sur internet la présentation d’un livre de Michel Chossudovsky intitulé “America’s war on terrorism” dans laquelle il est dit: “grâce à des recherches  méticuleuses, l’auteur met en évidence que l’attentat du 11 septembre était le fait d’un complot militaire avec la complicité de membres importants de l’administration Bush”. Michel Chossudovsky est professeur d’économie à l’Université d’Ottawa et titulaire de nombreuses distinctions académiques. Son livre est paru en 2002 et a été réédité en 2005. Il y affirme que la “guerre contre le terrorisme” n’est qu’un prétexte et qu’il s’agit en fait d’une guerre de conquête. Tout ceci est accessible à qui veut bien s’informer et donc en particulier à tous les gouvernements et médias du monde.

Mais si Chossudovsky dit vrai, Bush et son équipe devraient être inculpés de crimes contre l’humanité devant le Tribunal Pénal International (TPI). Outre les 3000 morts de New York, l’attentat du 11 septembre a eu comme conséquences que des milliers de gens sont morts en Iraq, en Afghanistan et ailleurs. Sans parler de l’horreur que constitue a prison de Guantanamo et autres lieux de torture.

Alors on aimerait bien comprendre pourquoi rien ne se passe alors que, à ma connaissance, les affirmations de Chossudovsky n’ont pas été démenties. Pour l’instant les gouvernements continuent à se soumettre aux injonctions de l’administration américaine et ne semblent pas gênés de serrer la main du président Bush. S’ils peuvent prouver que Chossudovsky se trompe, pourquoi ne le font-ils pas?

Tags: , , , ,

One Response to “11 septembre: si Chossudovsky se trompe, pourquoi ne pas le prouver?”

  1. silvia 14 novembre 2008 at 16:39 #

    Je n’ai jamais été intéressée par ce débat: attentat terroriste ou attentat orienté par des intervenants étatiques? Jusqu’au jour où, en 2005, j’ai rencontré un des avocats américain des victimes de cet attentat, qui avait rejoint le camp des gens qui contestent la vérité officielle.

    De savoir qu’aujourd’hui, dans mon pays aussi, il y a des journalistes et des citoyens qui aiment le vrai et osent interroger les faits établis – comme ici – pour tenter de démêler le vrai du faux, me réjouit.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.