L’Agence Internationale de l’Energie arrive trop tard


L’Agence Internationale de l’Energie présentait cet automne à Berlin une évaluation des mesures à prendre pour limiter les émissions de CO2.  L’Agence  pense qu’un passage à 50% d’énergie renouvelable serait nécessaire dans la production de l’électricité pour diminuer ces émissions de moitié d’ici 2050 si nous voulons éviter des changements climatiques irréversibles.  Trop tardives ou peu crédible de sa part, ces louables intentions n’empêcheront pas la naissance d’une nouvelle agence internationale qui va voir officiellement le jour à Bonn le 26 janvier prochain.

Invités à Madrid les 23 et 24 octobre 2008 par l’Espagne, l’Allemagne et le Danemark, 51 pays ont répondu présent pour soutenir la création de l’Agence Internationale des Energies Renouvelables, IRENA, qui aura pour vocation de promouvoir à grande échelle toutes les énergies renouvelables au niveau mondial. Une commission interne a d’ores et déjà été crée pour définir les premières actions à engager. Nul doute que cette agence, qui démarre sur les chapeaux de roue, saura faire oublier la vieille dame à laquelle il a fallu 38 ans pour s’apercevoir que le soleil était une énergie utilisable!

Tags: , , , ,

One Response to “L’Agence Internationale de l’Energie arrive trop tard”

  1. Claude Schuthe 20 novembre 2008 at 11:59 #

    Toujours aussi bon, continue.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.