Les fauteurs de la crise dorment sur les deniers de l’Etat


La crise, extraits choisis: “La crise se caractérise par une complexité inouïe, faite d’écheveaux de problèmes très vaguement reliés les uns aux autres. (…) Il convient de se défier des fausses attentes que pourraient susciter des recettes simples permettant l’élaboration de stratégies d’investissement pour les mois et années à venir. (…) Celui qui prétend aujourd’hui voir clair est soit un prophète, soit un bluffeur.”

“(…) Les banques ont déjà entrepris de redimensionner leurs structures. A ce jour quelque 200.000 suppressions d’emplois ont été annoncées à l’échelle mondiale, dont 50.000 rien que chez Citigroup; idem pour les deux grandes banques suisses, qui vont biffer entre 8.000 et 9.000 postes. (…) Cette destruction des emplois ne serait que le début d’un lourd processus censé s’étendre à d’autres secteurs. Signalons au passage que les deux principaux fauteurs de la crise, Fannie Mae et Freddie Mac, n’ont pas encore supprimé le moindre poste. Ces deux institutions étant désormais passées entièrement sous le contrôle de l’Etat, cela n’augure rien de bon. Car si tous les autres établissements financiers récemment nationalisés ou semi-nationalisés font preuve d’un même empressement à assainir leurs structures, alors tout porte à croire que nous serons amenés à reparler de crise financière dans dix ans.”

(Tiré du “Commentaire d’investissement no 260 du 9 décembre 2008” publié par Wegelin & Co)

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.