Collusion entre service photographique et publicité: plainte au Conseil de la presse


L’organisation professionnelle des journalistes suisses impressum va saisir le Conseil suisse de la presse dans l’affaire Keystone. Comme le révèle La Liberté dans son édition du 9 février 2010, cette agence de presse contrôlée à hauteur de 40% par l’ATS diffuse des photographies commerciales sous couvert d’images d’information ordinaires.

Un tel procédé pourrait contrevenir à la Déclaration des devoirs et droits des journalistes dont l’article 10 interdit de confondre le métier de journaliste avec celui de publicitaire. Cette disposition impose au journaliste de n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs publicitaires. Cette déclaration est reconnue par les éditeurs suisses qui sont à la fois les clients de Keystone et les propriétaires de l’ATS.

En 2007, le Conseil de la presse, statuant sur une plainte déposée par l’association info-en-danger, a dénoncé l’amalgame croissant des messages rédactionnels et publicitaires.

De son côté, Presse Suisse, l’organisation des éditeurs regroupant les principaux journaux romands, s’est dotée en 2008 d’un Code éthique manifestant la volonté des signataires d’adopter «une transparence totale» à l’égard du public. Presse Suisse ajoute que ses membres «veilleront à ce que les consommateurs de médias soient toujours en mesure d’identifier quels contenus sont de nature rédactionnelle et lesquels sont influencés commercialement, c’est-à-dire financés par des tiers».

impressum demande que ces dispositions ne restent pas lettre morte d’où la plainte qu’elle entend déposer auprès du Conseil suisse de la presse.

(Communiqué de presse du 10 février 2010)

2 Responses to “Collusion entre service photographique et publicité: plainte au Conseil de la presse”

  1. Martin-Lagardette 1 mars 2010 at 17:43 #

    Un grand bravo à Impressum qui veille à la crédibilité de la profession ! Si les journalistes ne sont pas vigilants sur un respect minimum des règles déontologiques, leur métier ne sera plus qu’une vieille idée et se verra accaparé par le marketing, l’économie, la finance et toute personne capable de s’exprimer. Le ver est déjà bien installé dans le fruit, ou dans ce qu’il en reste…

    Heureusement que certains professionnels ont encore une conscience et un idéal et qu’ils le prouvent par leurs actes.

    Avez-vous des nouvelles de la saisine du Conseil de presse ?

  2. Euroflycars 4 mai 2010 at 13:51 #

    Keystone ne fait pas que dans la complicité commerciale — il arrive que le style particulier de ses photos serve les intérêts de puissants lobbies politiques. Un exemple flagrant en sont les photos qui, dans le “Matin” et dans l’Impartial, accompagnaient les comptes-rendus des deux derniers tours populaires cyclistes du lac de Morat, les fameux Slow-Up, avec chaque fois plus de 50′000 cyclistes, patineurs à roulettes et autres trottinettistes, comme aussi le 25 avril dernier, avec une fois de plus un temps splendide — sauf que cette année-ci, lesdits lobbies semblent avoir ordonné aux journaux à leurs bottes de ne plus publier de photos du tout.

    Pour préciser ma pensée, je me permets de reproduire ci-après le courriel que j’ai envoyé à ce propos à Ariane Dayer:

    Madame la rédactrice-en-chef,

    Une fois de plus, un de mes commentaires (le seul en l’occurrence) a été censuré.

    L’article en question est celui de votre édition d’hier, intitulé “Tour de Romandie. Lorette, la grande attraction”, dont le chapeau évoque cette forte montée en ville de Fribourg, en concluant: spectacle garanti.

    Voici mon commentaire (toujours le seul et néanmoins censuré):

    “Dimanche on était 50′000 autour du lac de Morat — spectacle garanti! C’était l’EVENEMENT du week-end. Hélas, pas de photo dans le “Matin” de lundi, juste quelques lignes en bas de page. Pas de photo non plus dans l’Impartial, juste un petit encart d’en-tête… à l’écriture brouillée (dont 2 autres similaires parfaitement nets dans le même journal). Tant mieux, car de toute façon l’année passée, les prises de vue Keystone du même Slow-Up (même temps splendide) étaient délibéramment blafardes…”

    Pas de photo d’un événement aussi grandiose? Alors que vous privilégiez systématiquement les images grand format pour réduire l’espace texte (car M. Gallaz coûte cher, n’est-ce pas?).

    Mais vous objecterez peut-être que dans la même édition de lundi, il y avait une double page consacrée au vélo. D’accord, mais la photo géante montrait un VTTiste juché sur une surface rocheuse. Donc: le vélo, c’est bien, mais pas sur la route — les lobbies anti-deux roues (TCS, assureurs, mais aussi la Confédération) vous remercieront… et ce tout spécialement pour la photo du vélo électrique au design complètement déjanté (sous-entendu: c’est bien pour les originaux, mais pas pour le simple citoyen).

    Vous me rappelez le carré de gardes suisses qui jadis ont péri pour le roi de France aux abois.

    En vous souhaitant une plus heureuse fin de carrière, je vous prie d’agréer, Madame la rédactrice-en-chef, l’expression de ma parfaite considération.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.