La chronique de Déméter


Cette semaine: j’organise un covoiturage avec les collègues de mon entreprise.

La voiture, ça se partage

PAR DEMETER

Le trafic motorisé reste, avec le chauffage, la principale source de pollution de l’air. Or, en ce qui concerne les véhicules notamment, la Suisse est le mauvais élève de l’Europe en matière d’émissions de CO2. Une étude, que l’Office fédéral de l’énergie a publiée en novembre 2007, la classe parmi les derniers de la classe. Certes les progrès réalisés par les constructeurs se remarquent; mais ils sont effacés par l’augmentation du nombre de voitures.

Les transports publics, le vélo, la marche sont la règle, partout, chaque fois que c’est possible. Et quand ça ne l’est pas? Les futés organisent un covoiturage. Il s’agit de mettre en contact les conducteurs et les passagers qui vont à la même heure dans la même direction. Le covoiturage déplace un plus grand nombre de personnes en réduisant le trafic et les frais de transport. Ce qui ne gâte rien, il libère des places de parc. Tout le monde est gagnant.

En partageant une voiture entre plusieurs usagers, le covoiturage propose une utilisation plus rationnelle de la voiture privée et fait le premier pas vers l’écomobilité. Des sites Internet existent déjà dans ce sens, par exemple, www.e-covoiturage.ch ou www.covoiturage.ch. Selon ce dernier, les projections de croissance de la mobilité dans la région genevoise annoncent une augmentation déplacements motorisés de 40% d’ici 2020. Il est temps de bouger autrement!

Cette semaine: j’organise un covoiturage avec les collègues de mon entreprise.

Tags: , ,

One Response to “La chronique de Déméter”

  1. Doni 21 juin 2010 at 19:40 #

    Le train est aussi une alternative intéressante, présentant des avantages environnementaux et réduisant le trafic routier: dès lors je ne m’explique pas pourquoi les déductions fiscales pour le pendulaire utilisant une voiture sont nettement plus avantageuses que celles accordées à celui qui opte pour le train… Un sujet à défendre pour les nombreux co-citoyens que je côtoie quotidiennement sur le rail.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.