59 journalistes tués depuis le début de l’année


En six mois, 59 journalistes ont été tués dans 25 pays, annonce la Presse Emblème Campagne (PEC). Cela représente une augmentation de près de 10% par rapport aux 53 journalistes tués pendant la même période de 2009.

“Les journalistes sont très exposés dans plusieurs pays qui connaissent des troubles internes. Les gouvernements et la communauté internationale doivent être plus fermes pour empêcher de tels meurtres et punir leurs responsables”, affirme le secrétaire général de la PEC Blaise Lempen dans le rapport de la PEC pour les six premiers mois de l’année.

Les pays les plus dangereux ont été le Mexique, avec neuf employés des medias tués, devant le Honduras (8 tués), le Pakistan (6 tués), le Nigéria (4) et les Philippines (4). Ces cinq pays représentent plus de la moitié des victimes.

Trois journalistes ont été tués en Russie, trois également en Colombie, deux dans ces quatre pays: Irak, Népal, Thaïlande et Venezuela. Un journaliste a été tué dans les pays suivants: Afghanistan, Angola, Bangladesh, Brésil, Bulgarie, Cameroun, Chypre, Equateur, Israël, République démocratique du Congo, Rwanda, Turquie, Somalie, Yémen.

Deux journalistes français restent détenus par ailleurs depuis plus de six mois dans l’est de l’Afghanistan, déplore la PEC. En Somalie, de nombreux journalistes ont été blessés dans les combats et l’insécurité rend l’accès à ce pays de plus en plus difficile comme en Afghanistan.

Les causes de ces décès sont diverses: les journalistes ont été notamment les victimes de la guerre avec les trafiquants de drogue au Mexique, du conflit entre le gouvernement et l’opposition au Honduras et en Thaïlande, des tensions tribales au Pakistan et au Nigéria, de règlements de compte politiques aux Philippines, dans le Caucase russe et au Népal.

Si, par continent, l’Amérique latine détient le record de journalistes tués en six mois (24 au total), l’Asie vient au second rang (14) et l’Afrique connaît une tendance à la hausse inquiétante (9), constate la PEC.

Pendant les six premiers mois de 2009, la PEC avait recensé 53 journalistes tués, un chiffre déjà plus élevé que les 45 tués de janvier à juin 2008. Sur l’ensemble de 2009, un record de 122 journalistes ont été tués, contre 91 pour 2008. Com.

Liste détaillée des victimes sur : www.pressemblem.ch

Tags:

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.