La semaine du «Monde»


Fondé en 1944, « Le Monde » est un journal « du soir » qui paraît l’après-midi et qui est daté du lendemain. Il est le quotidien français le plus diffusé à l’étranger.

 

Lundi 19 juillet

« Pourquoi, à deux reprises ces six derniers jours, François Fillon a-t-il employé le mot rigueur, honni par Nicolas Sarkozy ? », s’interroge Françoise Fressoz. « Si malgré tout, par convenance personnelle, le président de la République décide de changer de premier ministre, François Fillon quittera Matignon comme Raymond Barre, avec une image bien précise, celle d’un “père courage” qui dit la vérité et qu’il aura ensuite tout loisir de cultiver. Par les temps qui courent et aussi paradoxal que celui puisse paraitre, la rigueur est, pour François Fillon, un mot gagnant-gagnant.“

Mardi 20 juillet

„Ils ont accepté, à une très nette majorité, de renoncer à certains acquis sociaux dans l’espoir de conserver leur emploi. Consultés, le 19 juillet, par la voie d’un référendum interne, 70,65% des salariés d’une usine strasbourgeoise, qui appartenait jusqu’en 2009 à General Motors Corporation, ont dit „oui“ au rachat de l’établissement par General Motors Compagny – le nouveau nom du constructeur automobile américain. (…) Le personnel s’est exprimé avec „un couteau sous la gorge“, souligne un salarié de 42 ans, interrogé par l’envoyé spécial du „Monde“, Bertrand Bissuel.

Mercredi 21 juillet

Missions, présidences d’organisme, représentations diplomatiques… Depuis 2007, les ministres qui ont quitté le gouvernement n’ont pas souvent eu l’occasion de pointer au chômage. Quitte parfois à déclencher des polémiques. Le journaliste Samuel Laurent décortique les cas de plusieurs anciens membres du gouvernement joliment recyclés. Parmi eux: André Santini (désormais président du conseil de surveillance de la Société pour le Grand Paris), Xavier Darcos (direction de l'”Institut français”), Christine Boutin (mission sur les conséquences sociales de la mondialisation), Yves Jégo (mission sur le Label “Made in France”), Martin Hirsch (direction de l’Agence service civique), Roger Karoutchi (ambassadeur à l’OCDE).

Jeudi 22 juillet

Le conflit, à Nanterre, entre le procureur Courroye et la juge Prévost-Déprez complique l’enquête sur l’affaire Bettencourt. « Après la guerre des polices qui sévissait dans les années 1970-1980, les années 2010 vont-elles être celles de la lutte fratricide des magistrats, écartelés entre siège et parquet ? », s’interroge en une l’éditorialiste du « Monde ».

Vendredi 23 juillet

Correspondant du « Monde » à Shanghaï, Brice Pedroletti analyse les conséquences de la marée noire dans le port de Dalian, qui révèle la vulnérabilité des infrastructures chinoises. « Deuxième importateur de pétrole du monde, la Chine est de plus en plus exposée aux désastres écologiques provoqués par des incidents industriels majeurs, notamment dans le secteur des hydrocarbures ».

Samedi 24 juillet

Au Niger, 7 millions de personnes souffrent de la faim, relève Laeticia Van Eeckhout. « La sécheresse, qui sévit depuis fin 2009, a décimé le bétail et fait grimper les prix des denrées alimentaires ». La population en est « réduite à adopter des stratégies de survie,  le nombre de repas quotidiens est rationné ». Mais alors que le régime tombé en février dernier tentait de minimiser l’ampleur de la crise, « la nouvelle junte militaire a fait de la lutte contre les risques de famine, une priorité ». Un appel aux bailleurs internationaux a été lancé.

CC

Tags: ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.