Leuthard, Schneider Ammann et l’industrie nucléaire


L’industrie nucléaire peut se frotter les mains.

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

L’arrivée de Johann Schneider Ammann à l’Economie fait son beurre (La Méduse, 9 août 2010). Avec la rocade qui permet à Doris Leuthard, fervente partisane de l’atome, d’accéder à l’Energie, on ne voit pas ce qui pourrait empêcher le Conseil fédéral de lancer prochainement le projet de construction de deux nouvelles centrales en Suisse. La seule au gouvernement qui devrait ne pas sauter de joie à cette idée est Mme Sommaruga. Mais cette dernière a été priée de prendre Justice et Police, où elle n’aura rien à dire concernant les options environnementales, au départ l’une de ses spécialités, pourtant.

Tout se met donc en place pour l’inéluctable. Dans les médias, les dircoms de l’industrie nucléaire se font toujours plus insistants. Récemment un voyage de presse a été organisé en Finlande où Areva, un groupe français qui n’est pas inactif en Suisse, construit une centrale nucléaire dernier cri sur la presqu’île d’Olkiluoto (photo). L’accent est mis sur la sécurité et l’enfouissement des déchets, le problème insoluble du dossier. Comme si l’on pouvait comparer les topographies de la petite Suisse, si densément peuplée, et de la vaste Finlande…

Tags: , , , ,

One Response to “Leuthard, Schneider Ammann et l’industrie nucléaire”

  1. jeannotat claire-marie 7 octobre 2010 at 20:23 #

    merci de ce billet, il me semble que ce qui se passe chez nos autorités fédérales, comme je l’ai ressenti, et comment vous le dites clairement, montre simplement que le système a son impulsion propre, et que les ministres – et je pense à D. Leuthard PDC en particulier – ont perdu le sens de responsabilité envers le peuple, la nature, le futur.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.