Pour les cent ans des HEC de l’Université de Lausanne les étudiants entrepreneurs des festivités


«On organise tout et nous sommes une équipe de 23 étudiants qui agissons comme une entreprise virtuelle», souligne fièrement Fanny Priser, à la tête de « HEC Centenary». Le 15 avril prochain, HEC Lausanne fête officiellement le centième anniversaire de sa fondation. Pour marquer le coup de cette commémoration marquant un siècle d’existence de la prestigieuse haute école, le décanat a fait preuve d’une audace certaine. Il a confié l’organisation de cette journée à des étudiants de 3e année Bachelor, dans le cadre d’un cours d’entrepreneuriat.

En fait, les festivités ont débuté en février 2010 déjà et s’achèveront en juin prochain, confie Fanny Priser, étudiant en troisième année Bachelor.

La cérémonie de mi-avril, point d’orgue de cette année du centenaire, est imprégnée de considérations qui relèvent des conséquences de la crise financière. Celle-ci influence dorénavant davantage la formation des futures élites économiques. Les professeurs des HEC insistent depuis l’an passé bien plus sur l’apprentissage du management responsable, confie la directrice de «HEC Centenary». Logiquement, les questions tournant autour de l’éthique, de l’innovation et du développement durable serviront de fil rouge au déroulement de cette journée. Dans l’esprit des organisateurs, ces thèmes s’inscrivent dans le management de demain, mis au défi d’intégrer ces valeurs pour ne plus commettre les erreurs du passé.

Des conférences avec des personnalités accompagneront l’événement. Ainsi et parmi d’autres, Robin Cornelius, fondateur et président de Switcher, la société de textile qui promeut le commerce équitable, animera une simulation d’une assemblée générale d’actionnaires, souhaitant concilier l’éthique avec l’intérêt des actionnaires. Le public pourra suivre une réunion consacrée à la complémentarité des hommes et des femmes au sein de l’entreprise, où s’exprimeront, notamment, Blaise Goetschin, président de la Banque cantonale de Genève (BCGE), Pierre-Alain Urech, directeur général de Romandie Energie et Nicola Thibaudeau, directrice de MPS Micro Precision. «Il eut été ridicule de n’inviter que des femmes à venir s’exprimer sur un tel sujet», observe Fanny Priser.

Des ateliers interactifs sur le «team building » ou une étude de cas consacrée au travail des enfants dans les pays émergents et une expérience traitant de l’irrationalité sur les marchés financiers seront aussi proposés au public-cible invité, composé, espère notre interlocutrice, des décideurs économiques et politiques.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.