Cantonales en Haute-Savoie: l’effet anti-JO


Le maire d’Annecy, Jean-Luc Rigaut a été reconduit in extremis  par les électeurs du canton d’Annecy-Centre dans sa fonction de conseiller général. C’est avec seulement 194 voix d’avance sur son concurrent  écologiste qu’il retrouve son fauteuil à l’assemblée départementale.

Concerné par une abstention record de 66,56% dans son canton, Jean-Luc Rigaut a été réélu dimanche soir 27 mars 2011 sous l’étiquette du Nouveau Centre avec 52, 78% des suffrages exprimés mais seulement 194 bulletins d’avance sur son concurrent, François Astorg candidat au nom d’Europe Ecologie les Verts.

Impact de la crise nucléaire

« Sur Annecy centre, le phénomène d’opposition aux JO a pu peser », a indiqué devant la presse Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale et maire d’Annecy-le-Vieux, concernée aussi par une poussée verte. Plus généralement, il a estimé que les résultats obtenus par la droite – qui perd un peu au profit du parti socialiste mais qui a résisté à la percée du Front national-, est à lire au regard de la crise.

« Il y a un impact lié à la crise nucléaire au Japon et  bien sûr à la crise internationale qui pose des questions importantes en terme d’emploi aux Haut-Savoyards », a ajouté le président de l’Assemblée nationale. Le taux de participation de seulement 39,51% en moyenne dans ce département traditionnellement de droite et au sens électoral plutôt développé, trahit un vrai malaise.

Prêt à riposter

« Le fort taux d’abstention est un message que nous avons pleinement reçu », a expliqué, tendu mais résolu, Jean-Luc Rigaut interrogé par “La Méduse”. « Nous avons mené une politique tournée vers l’environnement, l’emploi et le développement économique avec une majorité plurielle constituée autour des forces du centre,  une politique basée sur le local et sur laquelle nous avons toujours fait en sorte que les citoyens s’expriment » a-t-il rappelé.  « Nous  tirerons les leçons  de ce vote dès les prochains jours».

Sur l’autre sujet « chaud », celui des Jeux olympiques, Jean-Luc Rigaut, qui porte la candidature d’Annecy 2018 avec une âme de sportif aguerri, est encore plus clair : « J’ai demandé au Comité de soutien d’Annecy 2018 de lancer une campagne d’information dès la semaine prochaine auprès des Annéciens pour lutter contre la politique de dénigrement des anti JO qui parle le bétonnage du Pâquier (promenade au centre d’Annecy au bord du lac) et de défaillances en matière d’environnement ».

Prêt à livrer bataille, le maire d’Annecy a trouvé là encore le soutien du président du Conseil général, Christian Monteil, qui s’exprimera sur tous ces sujets dans son discours d’investiture, le 1er avril.  « Sur Annecy intra muros, Jean-Luc Rigaut a rencontré des difficultés mais je suis entièrement solidaire du maire d’Annecy avec qui je porte cette candidature ».

Concernant les bons scores enregistrés par les candidats écologistes dans trois cantons de Haute-Savoie – Annecy-Centre, Annecy-le-Vieux et Frangy aux portes de Genève, Christian Monteil évoque deux familles. «  Il y a les militants qui ont des convictions, les affirment et les défendent, et il y a ceux installés dans un département où il fait bon vivre. Ceux là pensent qu’aller plus vite porte atteinte à leur mode de vie. Il va falloir s’adapter et répondre à tous ».

Faire de la pédagogie

Le président Monteil a évoqué un devoir de pédagogie, en particulier sur le dossier des JO et  le développement durable en Haute-Savoie. « Cette politique n’a pas été expliquée et nous allons combler ces lacunes ». D’autant que d’autre dossiers sensibles se profilent encore avec le voisin suisse, notamment en matière de transports internationaux pour lesquels des cofinancements importants sont en jeu.  Il y a le CEVA et le sort des quelque 70 000 frontaliers français du canton de Genève. Ces sujets ne manqueront pas d’être inclus dans les discussions sur le projet d’agglo en négociation. « Nous allons tirer un bilan de ce projet avant d’aller plus loin » a-t-il conclu.

 

 

 

 

Tags: , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.