Froufrous présidentiels


Les frimas de l’été ni même les tueries d’un viking halluciné ne doivent nous dévier des soucis helvétiques. Il en va de notre crédibilité diplomatique. Nous voulons parler du look de Micheline. Il est important que nos ministres, qui plus est la responsable de la tournante présidentielle, puissent  honorer leur fonction en se procurant quelque vêtement  décent. Le trésor de la Confédération est là pour y pourvoir. Et on ne lui en demande pas plus.

Nous avons dépassé depuis des millénaires le stade du refroidissement global, quand le chef de clan recouvert d’une pelisse de plantigrade devait pour être entendu fendre la glace de sa gueule grande ouverte. Le micro a remplacé la conviction et le climat s’est depuis réchauffé, comme les tenues présidentielles. C’est pourtant là que le bât blesse. Micheline ne veut plus de la tradition. “Cotillon simple et souliers plats” ne semblent plus convenir à sa fonction présidentielle. Une fonction que l’on imagine écrasante, en représentation perpétuelle, courant de ci de là dans l’angoisse d’arriver le soir à bon port. Les Affaires étrangères?  C’est tout l’univers, moins nous. Intégration, libre circulation, otages, bilatérales, de quoi aliéner le plus fidèle rond-de-cuir. Dans le silence de la Curie, notre haute-fonctionnaire a trouvé la parade. Rehaussant savamment son cheveu et le plateau de ses escarpins, larguant son tailleur de camouflage pour des tissus pop-art, elle a pris de la hauteur. Et c’est tant mieux pour notre politique étrangère. Sauf que le citoyen ne s’y retrouve plus. Où est la frange, le grand cabas rouge plein de choses sérieuses, les mèches noires et blanches qui captaient les pixels? Où es-tu Micheline? Entends-tu notre cri?

Ne pourrais-tu prendre un peu exemple sur Angela, qui a toujours pris sa mission à bras le corps, parant au plus pressé, enfilant ses tenues sans souci de paraître ni de plaire, en bonne fille de l’Est qui militait jadis pour des jours meilleurs? Une dégaine fidèle et  rassurante, qui n’est rien d’autre que l’habit de fonction.

 

Tags:

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.