L’Arboretum national d’Aubonne invite l’association newTree


Des arbres pour une meilleure vie en Afrique: tel pourrait être le slogan de newTree qui, cette année, célèbre ses 10 ans d’existence. Une occasion particulière pour cette association de sensibiliser un plus large public sur l’importance des forêts et la gestion durable de cette ressource primordiale de vie. Cette ONG à but non lucratif basée à Berne est active notamment au Sahel, en Afrique, dans le domaine de la régénération naturelle de forêts contre la désertification et la pauvreté. La transformation de terres désertiques en forêts écologiquement précieuses améliore non seulement les conditions de vie des populations africaines, mais a aussi un effet positif sur le climat global. Avec une série d’évènements et un livre pour enfants, newTree souhaite faire connaître ses activités à un plus large public dans toutes les régions helvétiques. En Suisse romande, dans le cadre de l’année internationale des forêts initiée par l’ONU, une fête d’été typiquement africaine se tiendra le dimanche 14 août à l’Arboretum national d’Aubonne, dans le canton de Vaud.

La recette de newTree est simple : des forêts pour la protection du climat, la protection des forêts pour régénérer la végétation, la forêt pour générer des revenus aux populations locales, l’aquisition de revenus pour plus d’autonomie aux populations locales.

newTree s’engage ainsi depuis dix ans aux côtés des populations rurales les plus défavorisées du Sahel pour régénérer des terres désertiques et créer des forêts mixtes. Avec des moyens simples, il est possible d’agir positivement sur les bases de vie de la population locale ainsi que sur le climat global.

Dans le Sahel, le désert gagne chaque jour du terrain, conséquence directe de la surexploitation par les hommes et les troupeaux en libre parcours. Hors d’atteinte du bétail, la forêt mixte se reconstitue d’elle-même. newTree fournit le matériel pour ériger des clôtures; la population locale fabrique et monte les grillages. L’association surveille la jeune forêt pour la mettre à l’abri des coupes sauvages et des feux de brousse.

Au Burkina Faso en Afrique de l’Ouest, newTree a contribué en étroite collaboration avec des agriculteurs et des groupes de femmes à clôturer plus de 400 hectares et à protéger plus de 300 000 arbres.  Chaque année, 80 hectares viennent s’ajouter aux périmètres protégés existants. L’expérience acquise au Burkina Faso profite également à un projet pilote au Mali, le pays voisin.

Au Bénin, autre pays limitrophe du Burkina Faso, newTree soutient des pépinières qui cultivent, des arbres à noix de cajou  et des manguiers, en partenariat avec l’association Jura Afrique. Des berges de rivières sont en outre revégétalisées de manière ciblée pouréviter tant l’infiltration de l’eau que pour favoriser la prolongation des cours d’eau.

En Erythrée, en Afrique de l’Est, l’association travaille avec les communautés villageoises pour construire des murs en pierres sèches en guise de clôtures: plus de 60 hectares ont déjà été protégés.

 Sur notre photo DR: exemple de régénération de la forêt au Burkina Faso.

Tags: , , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.