UBS, contradictions


Les actionnaires d’UBS ont débroussaillé le terrain. Jeudi 17 novembre 2011 à New York, il n’y aura pas de question épineuse, du style: «Vous n’avez toujours pas nommé le successeur de M. Ospel. Pourquoi?»  Ou encore: «Est-il nécessaire de garder M. Villiger à la présidence jusqu’en 2013?»

Cynique comme il n’est pas permis de l’être, la Bourse saluera peut-être par une brève flambée du titre UBS les nouvelles mesures de restructuration que l’on prévoit dans le secteur de la banque d’affaires: à la City de Londres, les rumeurs font état de 1800 nouveaux postes qu’UBS pourrait sacrifier dans cette spécialité désormais en disgrâce. Mais au-delà de cet effet d’annonce, il ne faudra pas s’attendre à des grandes envolées lyriques de la part des analystes-investisseurs.

D’abord le choix même du nouveau PDG ne fait pas l’unanimité. A l’heure où UBS promet de se recentrer sur la gestion de fortune, le profil de M. Ermotti souffre de certaines contradictions. Celui dont on dit qu’il est un poulain du financier europhobe Tito Tettamanti a réitéré à plusieurs reprises qu’il tenait à la banque d’affaires, sérail dont il est issu. De toute évidence, UBS n’a pas perdu toute ambition dans ce secteur où elle a connu d’immenses déceptions au cours des trois dernières années, ne parvenant pas à marquer des points dans la régate l’opposant à ses concurrentes américaines.

Ensuite, le climat général ne se prête pas à un optimisme béat. Les problèmes structurels des banques, une branche nettement surdimensionnée, continueront à peser sur l’enseigne aux trois clés. Face à la menace toujours plus lancinante d’un effondrement de la zone euro, UBS ne peut pas trop compter non plus sur ses atouts exotiques pour tirer son épingle du jeu. La part importante de son capital détenue par un fonds singapourien ne lui garantit pas une immunité absolue sur le continent asiatique, en proie, lui aussi, à l’angoisse du lendemain.

Commentaire paru dans “La Liberté” du 16 novembre 2011

Tags: ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.