Comment Jacques Neirynck faillit perdre son emploi de professeur à l’EPFL


Parmi les hommages rendus à la regrettée Madeleine «Catherine» Bosshard-Wahli, il y a celui de la télévision suisse romande qui revient avec à-propos sur l’épisode dantesque des fûts de Seveso, en 1983. Rappelons que ces déchets encombrants avaient fait le tour de l’Europe, renvoyés comme une patate chaude partout où leur expéditeur, le groupe Hoffmann-La Roche, avait voulu les entreposer, les soustrayant à la curiosité du public.

A la suite d’une enquête menée par son enquêteur fétiche, Alex Décotte, la reine de l’émission «A bon entendeur» avait dû comparaître devant les tribunaux. L’auteur de la plainte, le chimiste cantonal vaudois, s’en était pris également au scientifique Jacques Neirynck qui exhibait, l’espace de quelques secondes, une petite fiole contenant la dangereuse dioxine, source de la grave pollution qui avait dévasté plusieurs communes du nord de l’Italie après l’explosion du réacteur de l’usine chimique Icmesa ayant appartenu au groupe Givaudan-Hoffmann-La Roche.

L’équipe d’ABE avait gagné le procès haut la main mais la presse s’était montrée étonnamment discrète. La nouvelle n’avait pas fait la une des journaux. Réservés, les médias le sont à peine moins aujourd’hui. Près de 29 ans après cet événement ubuesque, ils ne font pas de zèle pour relater certains faits dont ils ont eu connaissance. Présent aux obsèques de Catherine Wahli, vendredi 30 décembre 2011, Jacques Neirynck a raconté à la «Méduse» comment il avait dû subir la mauvaise humeur de son employeur, l’Ecole polytechnique fédérale (EPFL). Le recteur de l’époque craignait de perdre l’un des principaux sponsors de la haute école. De fait, Hoffmann-La Roche lui retirera son obole: 10 millions de francs.

«J’étais à deux doigts de perdre mon emploi de professeur», se souvient Jacques Neirynck, sourire en coin.  L’intéressé qui, par la suite, a fait carrière dans la politique – il est aujourd’hui le doyen du Conseil national – , en frémit quand même rétrospectivement.

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.