La jeune épousée et la gouvernante


« Classiques en stock » s’amuse à frissonner avec « Rebecca », premier film tourné aux Etats-Unis par Alfred Hitchcock.

L’intrigue

En villégiature à Monte-Carlo avec sa patronne, une jeune demoiselle de compagnie (Joan Fontaine) rencontre Maxime de Winter (Laurence Olivier). Le séduisant veuf la conquiert, l’épouse et l’emmène dans le manoir isolé de ses ancêtres, Manderley. Extrêmement attachée à sa maîtresse précédente, Rebecca, la gouvernante, l’acariâtre Mrs Danvers (Judith Anderson), réserve à la nouvelle Mrs de Winter un traitement glacial. Le souvenir de la disparue, cette Rebecca qui n’apparaît jamais à l’écran, continue de hanter les lieux…

L’anecdote

Alfred Hitchcock fait partie grands oubliés des Oscars. Même si « Rebecca » a obtenu celui du meilleur film, c’est le producteur du film, David O. Selznick, qui reçut la statuette. Le prix du meilleur réalisateur devait récompenser cette année-là un autre géant du 7e art, John Ford, pour « Les raisins de la colère ».

Bonus

Le cinéaste disait lui-même que cette adaptation d’un roman de Daphné du Maurier n’était « pas un film d’Hitchcock ». L’histoire, qui relève presque du conte, lui apparaissait démodée et manquant d’humour. On ne saurait lui donner tort, mais le film lui-même reste d’une étonnante modernité. La manière dont Hitchcock parvient à introduire du suspense dans ce pur conflit de personnages, dans ce sujet essentiellement psychologique, relève du grand art. Regardez le nombre de plans où les deux visages, celui du bourreau et celui de la victime, apparaissent dans la même image. Ou ce parti pris de ne jamais montrer Mrs Danvers en train de se déplacer ; la gouvernante ne marche pas, elle est soudainement là, debout, telle une apparition. « Rebecca » n’est certes pas le meilleur film d’Hitchcock, mais il témoigne d’un art de la mise en scène qui atteindra bien d’autres sommets encore.

« Rebecca » (id), d’Alfred Hitchcock (Etats-Unis, 1940), avec Laurence Olivier, Joan Fontaine, Judith Anderson.

Ce film est disponible à la location auprès de la Médiathèque-Valais.

Article paru dans “Valais-Mag

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.