Novartis sauvé, bravo, mais au nom de quel principe?


Il faut applaudir et ne pas bouder son bon plaisir. On est très heureux que plusieurs centaines d’emplois aient pu être sauvés dans la région nyonnaise Ce succès a en effet conduit la direction de Novartis à revoir de fond en comble sa position initiale. Il est entrainé également par la mobilisation des travailleurs, de l’ensemble une région et des édiles tous partis confondus. Cette unité a pesé lourd dans la décision bâloise, elle pose cependant la question du rôle joué par l’Etat dans cette affaire. En premier lieu par le très libéral Philippe Leuba, patron de l’économie publique vaudoise, qui souligne avoir consacré 80% de son temps de travail à ce seul dossier. Sans doute que le reste du temps le magistrat se consacre à toutes les autres entreprises qui connaissent elles de vraies difficultés!

Car il ne fait aucun doute que la réduction fiscale temporaire accordée a pesé lourd dans la renonciation de la fermeture à Prangins. Un tel précédent donne matière à réflexion. Par souci d’équité, les autorités devraient désormais savoir se montrer généreuses et incitatives avec les dizaines de petites firmes et secteurs en difficultés qui procèdent dans le silence général à des restructurations et font gonfler de la sorte les chiffres du chômage. A la veille d’élections cantonales importantes, celles et ceux qui prétendent, la main sur le cœur, veiller aux intérêts des PME durement touchées par la conjoncture doivent veiller à ne pas tomber dans un certain arbitraire, même si on prend la peine d’assurer qu’il ne saurait être question de parler d’une «lex Novartis». Aujourd’hui c’est le géant bâlois qui engrange des milliards qui bénéficie d’un sérieux coup de pouce pour pérenniser, c’est du moins ce que l’on espère, son site proche de Nyon. Mais au nom de quel principe?

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.