Le billet du Sioux – Charité sur l’Alpe


Verbier, c’est vraiment le super spot. On skie, on boit des drinks, on socialise, on admire la vue. On compare sa meuf, ses pompes, sa cylindrée, ses mètres carrés avec échappée sur les Combins. Au temps des foins, on convoque les stars du violon et du freeride. Histoire de tuer le temps, on conjugue les sensations Xtrêmes.

Verbier c’est la civilisation au grand air. Ce coin d’Eldorado a bien sûr son prix. Les autochtones l’ont vite et bien compris. Cédant aux sirènes de leur porte-monnaie, ils n’ont pas hésité à céder aux plus offrants un patrimoine durement acquis par leurs ancêtres. Cultiver une terre en pente n’est plus digne d’un Valaisan.

Tout se sait dans le village global. Alors le bon filon s’est répandu depuis les sixties comme une traînée de poudre. Ceux qui étaient propriétaires ne le sont plus, mais dans les coffres des banques valaisannes, ou ailleurs au soleil, ils ont de quoi se consoler d’avoir bradé leur patrimoine. A moins qu’ils aient enfin construit la villa de leur rêve au fond du val de Bagnes, ou dû plus probablement et au fil du temps émigrer sous d’autres cieux.

Mais trêve de nostalgie. Ok, Verbier n’est plus valaisan, mais il a acquis en revanche une dimension internationale. On vient de loin se ruiner au pied des Ruinettes. Etre vu, être là et pas ailleurs. Surtout, ne pas s’éloigner de son réseau d’amis, qui souffrent aussi de regarder la pauvreté du monde. Les “ayants de quoi” ont aussi une âme. Oui, Madame!

Ce qui constitue leur raison d’être? Participer aux galas de charité, soulager la misère, plus évidente vue de haut. Sous la houlette du chanteur James Blunt et de sportifs de haut vol, ils ont animé ce week-end Le High Five, compétition de ski en cinq disciplines. A défaut du bilan des opérations, on en a au moins le descriptif. Aider les jeunes sportifs, qui sous d’autres cieux connaissent la guerre, et améliorer leur quotidien. Ce souci de l’autre est à relever. Et lui seul.

 

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.