Ils sont déjà près de 1800 à l’avoir fait en Suisse, les Américains abandonnant leur nationalité sont sept fois plus nombreux qu’il y a quatre ans!


De plus en plus d’Américains renoncent à la nationalité américaine. La répression fiscale déclenchée depuis les dénonciations de Bradley Birkenfeld contre l’UBS, il y a quatre ans, a provoqué leur multiplication par sept. 1780 expatriés, détenteurs du passeport US l’ont abandonné l’an dernier contre 235 en 2008, indique Andy Sundberg, secrétaire de l’Académie des Américains à l’étranger à Genève, citant les chiffres du Registre fédéral du gouvernement de Washington. Cette tendance a même contraint l’ambassade à renforcer ses effectifs pour faire face administrativement à cette vague de renoncement.

Les Etats-Unis, sont pour l’heure la seule nation dans l’OCDE à vouloir taxer leurs ressortissants là où ils résident. A cela s’ajoute que les banques suisses et allemandes se montrent de plus en réticentes à gérer leurs actifs en vertu du Foreign Account Tax Compliance Act (FACTA), qui exige de la part des institutions financières non américaines une obligation de transparence fiscale. Cette disposition concerne potentiellement quelques six millions d’Américains vivant à l’étranger.

Cette pression semble plus élevée en Suisse, les expatriés américains s’attendant à des examens supplémentaires après l’affaire UBS et des onze autres banques suisses accusées d’évasion fiscale à l’étranger, selon  Martin Naville, président de la Chambre suisse de commerce américaine à Zurich.

«L’attention de la plupart des vrais problèmes fiscaux a été portée sur la Suisse», a déclaré ce dernier à l’agence économique Bloomberg. «Nous avons des lois fiscales absurdes qui entrent en vigueur en raison des activités de certaines personnes qui ont tenté de cacher de l’argent.»

Lors d’une «cérémonie de renonciation à la nationalité» d’une durée de 10 minutes effectuée dans une cabine avec vitres pare-balles, le personnel de l’ambassade demande aux Américains qui se décident à franchir le pas de bien vouloir confirmer cette volonté. Le prix de cet abandon leur coûte 450 dollars explique Bloomberg.

Tags: , , , , ,

2 Responses to “Ils sont déjà près de 1800 à l’avoir fait en Suisse, les Américains abandonnant leur nationalité sont sept fois plus nombreux qu’il y a quatre ans!”

  1. Pierre Adler 9 mai 2012 at 16:53 #

    Dommage que les États-uniens ne renoncent pas à la citoyenneté pour des raisons plus nobles!

  2. Pierre Adler 9 mai 2012 at 17:02 #

    Néanmoins, que les personnes en question privent les instances gouvernantes de leur ex-pays de revenus est déjà une bonne chose: en effet, il semble bien que la raison économique — la raison instrumentale, donc — l’emporte sur toute autre considération aux États-Unis.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.