Le gaz russe dégage une odeur de soufre


L’Europe a l’odeur du gaz russe, écrivions-nous en décembre dernier en évoquant la construction par Moscou du gazoduc South Stream, destiné à contourner l’Ukraine par la mer Noire.

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Nous ne croyions pas si bien dire.

Depuis, l’actualité a été dominée par les jeux de Sotchi, la révolte de Kiev et l’affaire de Crimée. Alors que l’Occident menace la Russie de sanctions, le constat de la dépendance énergétique européenne revient dramatiquement sur le devant de la scène.

On mesure aujourd’hui les conséquences de la prise d’otage dont Gerhard Schröder a été la cheville ouvrière après sa défaite contre Merkel en 2005. L’ancien chancelier allemand prend alors la tête d’un consortium gazier et s’empresse d’offrir une autoroute gazière à son ami Vladimir Poutine. Ce sera le projet Nord Stream, mené tambour battant par Moscou: avant de débouler en Allemagne, le gaz russe plonge dans la Baltique au nez et à la barbe de la revêche Pologne. L’inauguration du gazoduc, en 2011, permet à la Russie de consolider sa position de premier fournisseur d’or gris à l’Europe. Et à la Suisse de confirmer son rôle de havre discret: le siège du consortium Nord Stream se trouve à Zoug.

La guerre est-elle perdue pour autant pour l’Europe? Non, car rien ne dit que l’Occident, s’il parvient à l’autonomie énergétique, ne coupera pas le robinet du gaz russe. Ce serait le pire des scénarios pour Moscou qui ne peut pas imaginer un seul instant la perte de sa principale source de devises. D’où la nervosité de Poutine.

Grands joueurs d’échecs, les Russes se rendent compte que la partie aboutit à un pat avec Bruxelles. Mais ils redoutent encore plus de subir un mat face aux Etats-Unis qui tentent l’impossible pour rebondir à leur avantage dans la crise en stimulant leur production d’or gris.

Chronique parue dans GHI du 26 mars 2014.

Tags: , , ,

One Response to “Le gaz russe dégage une odeur de soufre”

  1. Arnaud Nemoz 28 mars 2014 at 14:50 #

    Poutine, un sacre en lui-même. L’Ukraine semble s’en sortir, ne serait-ce qu’au niveau du fait que je la saisis davantage que la Russie elle-même. Ainsi, on peut faire l’amalgame entre la dépression économique ukrainienne et l’alliance entre la crimée et ceux promouvant la construction du gazoduc, que je pensais pipeline avant de relire le titre de l’article, spontanément.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.