Ueli Maurer devrait sauver le “Credit Suisse”


Et pourquoi la Suisse n’irait-elle pas acheter son avion de combat aux Etats-Unis? Il faudrait le proposer à Ueli Maurer.

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

C’est le ministre de la Défense qu’il aurait fallu envoyer à Washington la semaine dernière pour sauver le Credit Suisse. Et non la malheureuse Evelyne Widmer-Schlumpf dont on voit mal ce qu’elle aura pu offrir à sa contrepartie américaine pour tirer la grande banque du pétrin. Un bon F/A-18 de la nouvelle génération et vous passez l’éponge sur le conflit fiscal qui vous oppose au Credit Suisse: que diriez-vous de cette idée, M. le Ministre de la Justice des Etats-Unis?

Blague à part, Credit Suisse est dans de sales draps, il risque carrément le dépôt de bilan si les Etats-Unis lui retirent sa licence bancaire. Principal actionnaire de la banque helvétique, le Qatar doit se demander ce qui lui a pris d’entrer dans cette galère quand il a acquis une participation importante au capital au lendemain de la crise de 2008. L’opulent émirat est déjà mal vu à Washington en raison de son soutien à la télévision arabe Al-Jazeera, concurrente de CNN. On le voit mal mettre la main à la poche pour payer l’amende dantesque qui pend au nez de Credit Suisse.

La bonne poire qui passera à la caisse, le cas échéant, ce sera une fois de plus le contribuable helvétique. Lequel commence à être rodé. Vous et moi avons appris par cœur la liste des instituts «too big to fail» – trop grands pour faire faillite – devenus entre-temps «too big to jail» – trop grands pour connaître la taule. Credit Suisse et UBS en font partie. Pictet aura-t-elle un jour cet honneur? La grande banque genevoise se trouve aussi dans le collimateur de la justice suite à l’inculpation aux Etats-Unis d’un ancien gérant de fortune indépendant. Elle est surtout entrée dans le club des SA après avoir abandonné son statut de banque privée.

Chronique parue dans GHI du 7 mai 2014.

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.