Un styliste australien connu plagie une œuvre du photographe valdo-genevois Cyril Porchet


Tapez Cyril Porchet sur google images, vous tomberez sur des photographies grand format de chœurs d’église baroque. L’une d’entre elles est exposée jusqu’au 27 juillet au Centre de la photographie (CPG) à Genève dans le cadre de l’exposition « Against the grain – La photographie à contre-courant». La particularité de l’événement est que le clou n’est pas ce cliché en tant que tel mais une collection de vêtements de la marque australienne Ksubi qui a plagié les images d’église de l’artiste valdo-genevois pour les imprimer sur des robes, des pulls et des tee shirts.

Dans la revue «Micronaut» éditée par le CPG, le commissaire de l’exposition genevoise, Sébastien Leseigneur raconte: «Cyril a été abordé par une marque de vêtements australienne qui voulait utiliser ses photographies pour faire une série de vêtements imprimés. Après réflexion, il a refusé. Il ne souhaitait pas que ses photographies soient utilisées pour ça, ce qui est une décision interpellante, surtout à notre époque où l’on voit beaucoup de collaborations entre des artistes et des grandes marques de mode. Malgré son veto, ils l’ont quand même fait, sans utiliser ses images mais en photographiant la même église quasiment avec le même cadrage. Ils ont ensuite réalisé toute une ligne de vêtements, sans le lui dire».

Me Etienne Campiche, l’avocat de Cyril Porchet, voit dans cette affaire un cas de plagiat. Il a envoyé une lettre à la société australienne, lui réclamant des dommages et intérêts, à tout le moins le retrait immédiat de la collection incriminée. Ksubi n’a pas répondu. Le couturier garde également le silence face aux sollicitations de la Méduse.

En attendant, des photos de mannequins portant les vêtements sur lesquels est imprimée l’image de Cyril Porchet circulent sur les réseaux sociaux. Sébastien Leseigneur s’est procuré une robe de Ksubi qu’il présente dans l’exposition avec le catalogue de la collection. «Nous nous sommes interrogés: est-ce que nous montrons uniquement les vêtements ou également la photographie originale? Nous avons décidé de montrer les deux pensant que le spectateur aura aussi envie de voir l’œuvre. Et montrer l’œuvre originale c’est aussi prendre position en faveur de sa qualité.»

Photo la Méduse: Cyril Porchet (en tee shirt vert, au centre) lors d’un débat au CPG. Il se tient devant une robe de Ksubi dont le motif plagie une de ses œuvres. A sa gauche, le commissaire de l’exposition, Sébastien Leseigneur.

Tags: , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.