Lu ailleurs – “Le chantier de la Poya a failli être gelé”


Pourquoi la construction du pont de la Poya a-t-elle dérapé? Le magazine romand SEPT.info s’est plongé dans les procès-verbaux des auditions de la Commission d’enquête parlementaire. Inédit et édifiant: comme l’explique dans son éditorial Patrick Vallélian, rédacteur en chef, “ces dizaines de pages d’auditions expliquent en partie le dépassement du coût, devisé à 120 millions au moment de son approbation par le peuple en 2006 pour atteindre un montant total de 211 millions”. Le pont de la Poya, un projet d’une ampleur emblématique, ou comment deux membres du gouvernement fribourgeois “se sont tirés dans les pattes”. A noter que les documents officiels peuvent être lus sur le site de SEPT.info.

Tags: ,

One Response to “Lu ailleurs – “Le chantier de la Poya a failli être gelé””

  1. Yasmine Motarjemi 19 octobre 2014 at 04:30 #

    Monseiur,

    Je me réfère à la question de transparence cité dans votre article.

    Je me demande si ce serait envisageable pour votre journal de faire un article sur l’affaire Nestlé rapporté dans le reportage ci-joint ? http://www.rts.ch/info/economie/3988696-une-ex-responsable-de-la-securite-alimentaire-depose-plainte-contre-nestle.html

    Ce que je propose est une interview avec les autorités Suisses et les dirigeants Nestlé concernant les suites qu’ils ont données à mes alertes en interne et en publique.

    Si cette idée vous est intéressante, je serai à votre disposition pour de plus ample information.

    Avec mes meilleures salutations,

    Yasmine Motarjemi

    P.S. si le lien ne fonctionne pas voir google “RTS+ motarjemi)

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.