Synode des évêques à Rome: ma non troppo!


Unanime, la presse parle d’un échec du pape François dans l’ouverture de l’Eglise catholique aux divorcés remariés et aux homosexuels.

PAR ROBERT CURTAT

C’est vrai que quelques-unes des propositions qui ouvraient le concile ont été fortement rabotées par une opposition qui a donné la mesure de sa vigueur. Mais c’est vrai aussi que personne n’avait été aussi loin dans la prise de conscience d’une réalité qui a vidé les églises et multiplié les souffrances des croyants exclus.

La bataille des textes, amendements, rapports linguistiques et autres accommodements où la Curie excelle, a été relayée par des groupes de prélats africains et américains. Derrière le décorum les hommes demeurent. Ce qui est plus intéressant à observer c’est la manière dont le pape a analysé les différents courants qui ont traversé le Synode:

– Les traditionalistes résolument rigides;

– Les libéraux qui traitent les symptômes et non les causes;

– Ceux qui rejettent les faibles et les malades;

– Ceux qui se plient à l’esprit du monde plutôt que de le purifier;

– Ceux qui parlent de tout pour dire n’importe quoi, les éternels «précieux ridicules».

Le synode, ce groupe d’hommes venus du monde entier et assumant, à leur niveau, des charges de direction pratique et morale n’a pas été une chambre d’enregistrement et, de cela, le pape s’est clairement réjoui.

Mais il a aussi souligné sans ambages l’image d’une Eglise généreuse et bienveillante (…). «L’Eglise qui n’a pas peur de manger et de boire avec des prostituées et les collecteurs d’impôt (…). L’Eglise qui a les portes grandes ouvertes pour recevoir les nécessiteux, ceux qui se repentent et pas seulement les justes ou ceux qui pensent qu’ils sont parfaits.».

En une volée de phrases courtes et parfaitement pesées, il trace le chemin d’une «pratique de la charité sincère et active (évoque le) Bon Pasteur, plein de joie, ouvert à tous, attentif à ses voisins (…) doux envers les faibles, les pauvres, les simples, les pêcheurs…».

Autant de vérités d’évidence qui ont le mérite de remettre l’église au milieu du village.

Avec une conclusion massive, forte, «politique» dans le plein sens du terme:

«Nous avons maintenant un an pour arriver à maturité avec un vrai discernement spirituel (…) trouver des solutions pratiques à de nombreuses difficultés (…) de donner des réponses aux nombreux découragements qui entourent et étouffent les familles».

Tout le monde ne sait pas, à l’instar du pape François, transformer l’échec d’une rencontre en feuille de route pour la suivante.

Tags: ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.