Forfaits fiscaux, cherchez l’erreur à Lausanne


Cherchez l’erreur.

– Un tout-ménage de 8 pages se glisse subrepticement dans les boîtes aux lettres des citoyens lausannois (et probablement vaudois), mardi 11 novembre 2014. Thème unique : la votation sur l’abolition des forfaits fiscaux. En substance: votez non pour ne pas couper la branche sur laquelle vous êtes assis. Courageusement, l’éditeur ne dévoile pas son identité, ni celle de l’imprimeur, sait-on jamais, elle pourrait donner une piste… La mouvance est pourtant aisément décelable.

– Le jour même de la parution de cette publicité, les journaux annoncent que le propriétaire d’Ikea a quitté Epalinges où l’homme le plus riche de la planète bénéficiait d’un forfait fiscal. Liant le geste à l’intention manifestée en 2013, Ingvar Kamprad s’en est retourné dans sa patrie, la Suède. Mais son départ aura « peu d’incidences» sur le budget de la commune située sur les hauts de Lausanne, assure son syndic, le vert Maurice Mischler.

Dangereuse ou inoffensive, l’abolition des forfaits fiscaux? Faudrait savoir.

Tags:

One Response to “Forfaits fiscaux, cherchez l’erreur à Lausanne”

  1. Bernard Walter 16 novembre 2014 at 16:56 #

    Complètement d’accord. J’avais écrit sur mon coin de table le petit texte suivant:

    Dans ma boîte aux lettres de petit crétin de citoyen suisse normalement pauvre, je trouve aujourd’hui de quoi réjouir mon âme de petit Suisse vivant dans le pays le plus propre et le plus moral du monde.
    Je trouve un tout ménage : « Le modèle suisse ». Non signé ! Lequel me demande de voter pour que les riches continuent de bénéficier de forfaits fiscaux qui ne sont autre qu’une forfaiture !
    Et ce même jour, dans ma boîte aux lettres, j’ai un appel de la recherche suisse contre le cancer.
    Moi petit crétin de Suisse normalement pauvre et payant normalement mes impôts, je dois financer ce qu’il revient à l’Etat de financer.
    « Pour que la guérison devienne la règle », dit le tract.
    Depuis combien de dizaines d’années nous sert-on cette morale ? Depuis combien de dizaines d’années cette recherche sur le cancer enrichit-elle quelques gras citoyens de Suisse et d’ailleurs qui ne paient pas les impôts qu’ils doivent, et qui ont en plus l’audace de demander au petit de lui venir en aide, ce petit qui, lui, paie à l’Etat jusqu’au dernier centime ce qu’on lui demande de payer ?

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.