Smartmophes et distractions, «attends! j’te montre!»


«Et pis après, les loutres elles font un truc incroyable! Elles montent en haut leee… enfin pask… y en a une qui monte, pis l’autre!… Attends! J’te montre sur mon portable!»

PAR ONCLE PHIL

Combien de fois avez-vous entendu cette phrase? Ou bien l’avez-vous énoncée vous-même lorsque vous cherchiez à raconter un événement vécu, la scène d’un film, ou simplement décrire une personne que vous avez rencontrée?

Ce «attends! j’te montre!» est généralement accompagné d’une série de gestes: l’individu – préférant ne pas trop user de sa salive – dégaine un téléphone portable de sa poche, recherche la vidéo insolite, la photo loufoque ou l’article de Wikipédia pour étayer son argument… ou plutôt, s’éviter la lourde tâche de devoir mettre en mots ce qu’il a vu, entendu ou lu. En principe, le pianotage qui sert de recherche dure bien plus longtemps que prévu:

«Attends! C’est où déjà? … si j’mets loutre qui monte… non… et loutres en folie qui… non plus… comment tu dis «loutre» en anglais? »

Les hésitations sont nombreuses, puisque le sujet ne sait plus vraiment comment retrouver sa vidéo sur son téléphone. Bien mal m’en prendrait de les critiquer, car il m’arrive aussi de vouloir exhiber mes perles du net ou autres photos rigolotes de pingouins à tête de chat. La démonstration par le smartphone s’installe petit-à-petit dans les conversations de tout un chacun pour prendre la place de l’explication ou de la description.

Cette nouvelle ère de la démonstration s’accompagne souvent de ce que les psychologues appellent «l’esprit vagabond». Il s’agit du fait de laisser son esprit divaguer ou plus schématiquement, de le laisser se distraire plus facilement. C’est ce qui vous amène à consulter vos précieux “likes” sur facebook tout en vous rendant dans votre chambre, mais une fois arrivé, vous avez oublié ce que vous cherchiez et vous restez planté devant la commode en regardant vos pieds pour retrouver l’objectif de votre venue dans votre esprit brumeux. Puis votre appareil vibre, vous lisez un WhatsApp et retournez au salon, et vous vous souvenez que ce que vous cherchiez, c’étaient des chaussettes. Trop tard, vous êtes déjà au bureau et vous devez répondre à un e-mail du patron.

Tout étudiant du XXIe siècle a au moins une fois dans sa vie fait l’expérience de «l’esprit vagabond» en recherchant la date de la bataille de Marignan ou bien un article sur les lychens, finissant en fait par regarder des vidéos de loutres qui glissent dans la neige. Ce phénomène existait déjà auparavant, mais le fait de surfer sans objectif sur le net – depuis un smartphone ou autre objet technologique – tendrait à l’accroître.

D’ailleurs, je me suis moi-même un peu perdu dans mon texte. Je voulais parler de cette manière de communiquer par démonstration à l’aide des smartphones, mais il m’a fallu une demi heure pour retrouver cette vidéo de loutres qui glissent dans la neige. Pour la suite, il faudra revenir la semaine prochaine. En attendant, vous pouvez cliquer sur le lien des loutres (c’est «otter» en anglais), c’est fun!

onclephil.ch

Tags: ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.