Quand B. Traven réclamait la liberté de la presse en 1919


Je réclame la liberté de la presse!

Par B. Traven, in Der Ziegelbrenner 15 janvier 1919

Actuellement, la liberté de la presse n’existe pas. Les journalistes sont des crapules, manipulateurs de l’opinion qui trompent le peuple de crainte de se retrouver sans «revenu garanti». Ils ont peur d’avoir faim, de tomber dans la dèche. Etre ou ne pas être dans cette peur est affaire de personnalité. Tout homme n’a pas la capacité de rester droit, honnête et ferme dans ses convictions face à l’éventualité de ne pas manger à sa faim. Le journaliste, en tout cas, ne l’a pas. J’exige son indépendance économique immédiate à l’égard de son employeur. J’exige qu’on lui donne l’occasion de prouver qu’il peut être un brave type lorsqu’il n’est plus menacé de licenciement, et donc de faim. Le presse doit être assumée par des hommes libres.

(…)

Les réclames ne pourront être publiées que dans des feuilles exclusivement réservées à cet effet. (Puis Traven ajoute en substance, ndlr: Tout ce qui n’est pas presse d’information et d’opinion pourra se retrouver dans ces feuilles, lesquelles seront propriété de la collectivité.)

(…)

Tant que le gouvernement n’aura pas établi cette séparation entre presse publicitaire et presse «d’opinion», il n’y aura pas de liberté de la presse, il n’y aura pas de journaliste libre. Tant que le gouvernement n’aura pas créé cette liberté de la presse, les travailleurs, les soldats et tous les hommes, dont le bien-être est quotidiennement en butte aux infamies de la presse et des journalistes, ont le droit et le devoir d’empêcher la presse de travailler «tranquillement». Il faut extirper la peste. Supprimons les causes, les effets disparaîtront. Un journal ou une revue qui ne peut subsister sans revenu publicitaire n’a aucun droit à l’existence.

Texte publié dans la collection «Révolutions» Ed. Actes Sud Trad. Adèle Zwicker

Extrémiste, Traven? Et Hitler, moins de 15 ans plus tard, c’est quoi?

Et nous, aujourd’hui, quand on voit la situation du monde, le cynisme extrême du système de gouvernance dominant qui va semant la guerre et l’exploitation des gens partout et qui rejette à la mer ou derrière des rideaux de barbelés les victimes de ces mêmes guerres et politiques, et quand on voit la docilité de la presse qui marche à tout en voulant laisser croire qu’elle est indépendante, ce sera quoi dans 15 ans?

Bernard Walter

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.