Tribune libre – Pasteurs licenciés, l’argent public n’est-il pas galvaudé?


Pour avoir cité à l’antenne le nom d’un ministre récemment licencié et celui d’un ancien membre des autorités ecclésiales vaudoises, le pasteur Daniel Fatzer a été licencié avec effet immédiat, a rapporté l’agence Protestinfo le 17 juin 2016. Daniel Fatzer a alors entamé un jeûne de contestation auquel il a mis fin au bout de 23 jours. Aujourd’hui il nous fait parvenir la lettre ouverte qui suit. Réd.

Jusqu’en 2007 environ, les pasteurs et diacres de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) étaient payés directement par l’Etat de Vaud.

PAR DANIEL FATZER

Jamais en ce temps-là des histoires comme celle des cinq pasteurs et diacres licenciés en moins de deux ans dont le pasteur Daniel Fatzer n’auraient eu lieu.

Aujourd’hui, le citoyen, par ses impôts, les paye deux, voire trois fois. Une première fois par le subside global de l’Etat (35 à 40 millions par an), une deuxième par le chômage, puis parfois par l’AI, et bientôt une troisième fois, par l’assistance publique. Jusqu’à quand le citoyen vaudois acceptera-t-il cet état de fait?

Et payer par l’impôt une église qui n’offre rien d’autre que d’être une entreprise comme les autres, maltaitant ses collaborateurs avec encore plus d’engagement et de non professionalisme qu’une autre entreprise fonctionnant sous le droit privé, combien de temps le citoyen vaudois va-t-il encore l’accepter?

Quatre pasteurs et diacres licenciés sans «justes motifs», voire sans motif du tout, et un cinquième licencié avec effet immédiat pour de soi-disant «justes motifs» que tout le monde peut connaître en écoutant le culte radiodiffusé du 12 juin sur Espace 2, combien de temps cela va-t-il encore durer?

Mettre des familles avec quatre enfants en détresse sociale, sans motif, sachant que ces familles n’ont quasiment aucune chance de retrouver du travail, puisque l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud est la seule grande Eglise francophone qui puisse permettre à un pasteur ou diacre de vivre décemment, est ce bien acceptable?

Dépenser des dizaines, voire bientôt des centaines de milliers de francs pour assumer les sept procès de pasteurs et diacres à l’encontre de l’EERV, est ce bien raisonnable ?

Faute de démocratie directe dans cette Eglise, nous en appellons au peuple vaudois tout entier, payeur pour cette Eglise, afin qu’il en juge par lui-même!

Et ce citoyen sait, ou saura par expérience, la brutalité du droit privé en Suisse lorsqu’il se fera licencier lui-même sans motif! Ces citoyens sont nombreux, qui sont venus s’en ouvrir à moi pendant ma grève de la faim!

Que ces citoyens sachent en tout cas qu’ils ont cinq pasteurs et diacres de ce canton tout à fait capables de les soutenir dans ce genre d’expérience cruelle que la loi réserve aux travailleurs dans notre pays!

Pour tout contact: Daniel Fatzer, 078 621 31 34, dfatzer@bluewin.ch.

Tags: , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.