Chapeau bas, M. Payot, Mme Porchet et M. Conscience!


Chapeau bas au municipal David Payot et aux conseillers communaux Pierre Conscience et Léonore Porchet (également présidente des Verts lausannois)!

PAR PHILIPPE JUNOD

Ils ont eu le courage de s’engager pour la cause des réfugiés, au risque de compromettre leur carrière politique.

Le fait n’est pas courant dans un milieu où règne souvent la loi de l’audimat. Les évènement récents ont révélé le vrai visage de notre gouvernement cantonal. Belle image que celle d’un Etat qui envoie la police perquisitionner (et pour s’en retourner d’ailleurs bredouille!) à 6 heures du matin chez des citoyens dont le seul crime est d’avoir accordé l’hospitalité à des innocents menacés de renvoi, au nom d’un accord nommé Dublin, et qui de plus est contesté de toutes parts. Alors qu’il était possible d’invoquer une clause de souveraineté vis-à-vis des consignes de Berne.

On sait combien la Suisse, l’un des pays les plus riches du monde, multiplie barrières et chicanes sous prétexte que la barque est pleine, alors que des voisins de la Syrie, Liban ou Jordanie par exemple, sont envahis par des millions de réfugiés. Or c’est cette même Suisse qui accueille, avec un empressement qui est loin d’être désintéressé, des multinationales dont les activités d’exploitation contribuent indirectement au phénomène migratoire. Enfin, c’est au moment où l’Assemblée générale de l’ONU insiste sur l’accueil nécessaire des migrants que la Suisse fait des risettes à la Turquie, dont le gouvernement vient de montrer une fois de plus sa conception de la démocratie, et ceci dans l’espoir de lui renvoyer des demandeurs d’asile déboutés.

Drapées dans leur dignité offensée de gardiennes de la légalité, les autorités responsables n’ont pas manqué de vouloir nous donner des leçons de démocratie, alors qu’elles avaient il n’y a pas si longtemps, par une entourloupette peu glorieuse privé seize mille signataires d’un référendum de leur droit de voter, ce qui nous a valu le vandalisme du parlement de Perregaux et l’infâme toit qui défigure la silhouette de la Cité. Par ailleurs, quel meilleur exemple de cette fameuse démocratie directe – dont on ne cesse d’attribuer les mérites à notre pays – que ces centaines de signatures, de toutes professions et de tous âges, recueillies immédiatement par la pétition du Collectif R? Ceux-là ont compris qu’il est des situations où la désobéissance civile est honorable, lorsque l’éthique prime le juridique, et que la conscience est plus forte que la soumission aveugle à la sacro-sainte légalité. Monsieur Leuba devrait peut-être relire l’Antigone de Sophocle.

La pétition peut être signée sur le lien suivant:
http://www.desobeissons.ch/petitions/

Tags: , , , , , ,

3 Responses to “Chapeau bas, M. Payot, Mme Porchet et M. Conscience!”

  1. Yasmine Motarjemi 27 septembre 2016 at 07:55 #

    A l attention de M Junod.
    Je vous remercie pour cet article. Je partage votre position sur le sujet et le thème/ le titre de la pétition. Cependant je suis quand même déçue que certains de nos politiciens se soucient pour les réfugiés et non pour la situation des employés ou les citoyens injustement traités en Suisse, alors que certains subissent de graves préjudices. Nos lois pour la protection des employés sont aussi inhumaines que nos lois pour les réfugiés et selon les statistiques de SECO, 7 à 8% de la population active subisse le mobbing au travail, ce même mobbing qui est qualifié de « psycho-terreur », donc une torture. Néanmoins, quasiment toutes les autorités : les politiciens, la classe religieuse, les médecins, les associations professionnelles, les organisations humanitaires, les médias, gardent le silence, « OMERTA ». Comme dans mon cas, les victimes doivent se défendre toutes seules face à des multinationales ou des organisations puissantes. Toutes sortes d’injustices (représailles judiciaires, licenciement, mobbing au travail) menacent les citoyens qui osent protester contre la corruption ou le dysfonctionnement dans notre société, que ce soit dans les entreprises ou dans nos institutions. J’espère qu un jour vous feriez un article aussi fort sur le sujet de mobbing et les autres dysfonctionnements dans notre société.

  2. christiane betschen 27 septembre 2016 at 11:40 #

    Un grand merci d’avoir signalé cette pétition sur la Méduse. Je viens de la signer et l’envoie plus loin, notamment aux membres de l’ARAVOH (association qui s’occupe des requérants hébergés au Centre de Vallorbe).

  3. Caroline Olsen 27 septembre 2016 at 17:32 #

    Chapeau bas… Pas si sûr!…

    Vous trouverez sur mon blog (Google & gt; Caroline Olsen Facts and Feelings) un post intitulé Gratitude. Dedans, la première page de ma demande d’asile en Islande, début 2015.
    Ma demande d’asile… Oui. Sauf que… je suis Suisse; Vaudoise.
    J’ai quitté la Suisse, avec ma fille pour qu’on puisse espérer rester en vie.
    Le monde est au courant, le Conseil Fédéral, le Conseil d’Etat VD, les médias…
    Vous n’avez jamais entendu parler de moi.

    Remettez vos chapeaux.
    J’ai un passeport suisse à refourguer.
    Je l’offre volontiers à un enfant syrien…

    Meilleures salutations, de mon exil, à mes chers compatriotes.
    La Suisse nous manque. On pense à vous.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.