Un site lancé à Lausanne pour combattre les dérives racistes et antisémites


«On souhaiterait ne plus exister, mais il y a toujours du travail à mener sur ce terrain».

PAR EDGAR BLOCH

Devant un parterre de 150 personnes conviées au D!Club jeudi soir 26 octobre 2017 à Lausanne, Philippe Kennel, président de la section Suisse de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), s’est montré à la fois réaliste et déterminé. Un moment de convivialité pour faire la promotion d’un problème grave, un mal particulièrement pernicieux et dévastateur, combattu sans relâche par cette vieille organisation créée à Paris en 1927, puis en 1971 en Suisse. Face aux procédures pénales longues, coûteuses et aléatoires, la Ligue souhaite apporter une «réponse pragmatique». Dans ce but, elle a adopté une formule originale, adaptée aux nouvelles technologies: www. caniveau.ch, accompagnée d’une page facebook.

La Licra-Suisse lance ce site pour dénoncer les propos racistes et antisémites. Constatant la longueur, la lourdeur et les frais de procédures pénales à l’issue incertaine, elle a imaginé et conçu ce moyen pour dénoncer publiquement les propos inacceptables tenus par certains en ligne. En reprenant le concept anglo-saxon du «name and shame», elle invite les internautes qui découvrent des propos publics racistes ou antisémites à les annoncer par email à info@caniveau.ch. Les cas répondant aux critères d’incitation à la haine seront publiés, avec le nom de leurs auteurs. Un film réalisé avec quatorze migrants arrivés en Suisse en 2016, mais bien présents sur la scène du D!Club, sert également à promouvoir ce nouveau service et à dénoncer, avec des images et des textes forts, les dérives des réseaux sociaux.

L’idée d’une inauguration dans un lieu festif et convivial a été imaginée par Philippe Nantermod, conseiller national PLR et président de la LICRA Valais. Celui-ci a déploré «qu’Internet soit devenu la fachosphère et un défouloir de propos inadmissibles»,  appelant de ses vœux que tout propos antisémite et raciste finisse dans canniveau.ch.
La lutte contre ces discriminations n’est pas le propre d’un parti, mais de tous, a lancé Philippe Kennel que l’on pourra entendre à ce sujet, ce dimanche 29 octobre 2017 à 11 heures sur les ondes de la RTS dans l’émission «Les beaux parleurs».

D!Club jeudi soir 26 octobre 2017. Les migrants, acteurs du film d’accompagnement sont tous venus en Suisse en 2016. A droite,  Antoine Reymonde, président de la LICRA Vaud. Photo E. Bloch

 

 

 

 

Tags: , , , , , , , , ,

3 Responses to “Un site lancé à Lausanne pour combattre les dérives racistes et antisémites”

  1. Pierre-Henri Heizmann 29 octobre 2017 at 09:59 #

    C’est amusant cette forme de prédestination des noms, qui ferait dire au Canard enchainé : “Cela ne s’invente pas…”

  2. Costa Jean 29 octobre 2017 at 16:03 #

    Cher Monsieur Bloch,

    Je vous remercie de votre article et tient à féliciter la LICRA pour le combat qu’elle mène contre le racisme et l’antisémitisme. L’utilisation de ce site est très original, adapté à nos technologies et j’espère qu’il pourra ainsi contribuer à dénoncer les débordements de propos inhumains qui prolifèrent sur les réseaux. Puisse ce type d’initiative se développer en Europe où l’extrême-droite a tendance à prendre une inquiétante ampleur.

  3. Edgar Bloch 30 octobre 2017 at 18:20 #

    Cher Monsieur,
    Merci pour votre compliment que je me suis permis de transmettre au président de La LICRA-Suisse.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.