Tribune libre – No Billag, une initiative helvéticide


On savait que la Suisse était une Grande Complication avec ses nombreux rouages sophistiqués. Et cette initiative No Billag révèle les ressorts secrets du fonctionnement de la Confédération helvétique. En schématisant, certains ont cru que le patriotisme était symbolisé par l’UDC et les Suisses en bretelle. Or, la défense spirituelle d’un pays se cache dans les replis, dans la marginalité hétéroclite, là où on ne l’attend pas. Déjà le Général de Gaulle, lors de son premier appel à la Résistance, s’était écrié en voyant ses soutiens: « Que des Juifs et des Communistes! »

La droite pétainiste avait déjà descendu ses culottes devant l’ennemi nazi. En célébrant un certain nationalisme, Milosevic a provoqué une guerre civile et le démantèlement de la Yougoslavie. Aujourd’hui, Erdogan encourt les mêmes dangers sur les bords du Bosphore. Toute idéologie contient en son cœur les ingrédients de son autodestruction. En lançant cette initiative, Blocher et ses lieutenants Koeppel et Aeschi embouchent les mêmes trompettes. Dans sa volonté de porter atteinte à la RTS, l’UDC va au bout de son idéologie qui ressemble étrangement aux discours de Donald Trump. Au fond, que reproche-t-elle à la RTS? Son train de vie (excessif ?) et surtout sa neutralité politique. Trump non plus n’aime pas la neutralité. Ses affinités avec l’UDC sont évidentes: même rapport avec l’étranger et avec le phénomène migratoire, même goût pour le protectionnisme, même méfiance envers les médias, mêmes complications avec la justice, même horreur de la solidarité (notamment dans le domaine fiscal), même mépris envers les citadins, même refus du dialogue avec les autres partis politiques, même mystification des pauvres, mêmes attitudes envers le religieux. Bref, les similitudes de comportement sont nombreuses. De plus Blocher et Trump ne sont pas des fauchés, et ils utilisent les pauvres aux mêmes fins. Seule petite différence, le premier (fils de pasteur) est un peu plus sensible à la rumeur et court moins le guilledou.

Cependant, rien n’empêche l’UDC de racheter une petite chaîne privée et de la faire prospérer. Mais en mettant la RTS aux soins intensifs, la nouvelle chaîne privée se développerait à une vitesse nettement supérieure. Comble d’ironie, elle demanderait même des subventions à l’Etat confédéral ou des arrangements fiscaux car elle s’enorgueillirait de servir les intérêts de la nation. Cela étant dit, la Suisse mérite mieux que cette initiative UDC version américaine qui a les aspects d’un coup d’état par institutions interposées. Et ceci en respectant les usages démocratiques. Le diable ne se cache plus dans les fourrés. Défendons- nous.

Au nom des Editions de l’Aire S.A. : Michel Moret, Président

Tags:

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.