Billet fribourgeois – Le courage de Natalie Portman, 36 ans, née à Jérusalem


Or donc! Moi, ce que j’en dis, de l’actu, vois-tu… Surtout qu’il y a de multiples manières de la contempler, cette actualité, du Pérou ou de Fribourg, où je viens d’ailleurs d’arriver. De la contempler, disais-je, ouvertement ou par la lorgnette. Ou encore en la regardant de manière à y trouver ce qui t’arrange le mieux. Quitte à l’adapter complaisamment en fonction de tes convictions…

Pourquoi pas! Perso, tu sais, depuis le temps, combien ma propension à parfois m’indigner l’emporte sur le raisonnable. Sur le politiquement raisonnable, je veux dire. Reste qu’il y a des jours où je m’interroge. Plus que d’autres. Des jours où j’interpelle ma raison. Des moments où je m’interpelle, en même temps que j’interpelle muettement le monde qui m’entoure. Parce que je tente, modestement bien entendu, de comprendre. De le comprendre…

Ce que je ne parviens pas toujours à faire. Loin s’en faut. En dépit de mes efforts. Et de ma bonne volonté, lorsque je m’y mets, de faire la part des choses, dans ce monde de fous.

Non! Je ne la commente pas, cette actu qui me tombe dessus, en ces premiers jours de retour. Même s’il m’arrive de le faire parfois, comme dans mes chroniques publiées sous forme de livre il y a 2 ou 3 ans, «Lettres à un ami». Rien de tel aujourd’hui. Puisque je ne fais rien de plus que de m’interroger. Et d’interpeller qui veut bien le faire à son tour.

M’interroger par exemple sur le fait que plus de 300 personnalités – politiques, artistes, et autres – viennent de signer un «manifeste contre le nouvel antisémitisme» en France, dans les colonnes du «Parisien», ce dimanche.

Pas de problème en ce qui me concerne sur ce qui les conduits à cet acte public, inspiré par des actes odieux. Sauf que cette actu, à mes yeux, malheureusement pas à ceux des signataires, ne se résume pas, ne peut se résumer uniquement aux abjectes scènes qui ont pour théâtre l’unique France. La Frrrrance….

Je m’interroge. Oui…. car dans le même temps l’actrice américano-israélienne Natalie Portman agit courageusement. Et plus largement. L’actrice devait recevoir à Jérusalem le «Prix  Genesis», doté de quelque deux millions de dollars, décerné par la Fondation Genesis. En présence de M. Netanyahu. Natalie Portman, 36 ans, née à Jérusalem, revendique fièrement sa double nationalité et ses racines juives. Elle explique simplement qu’elle ne veut pas être associée au Premier ministre israélien, qui devait parler lors de la cérémonie. Signifiant par-là son refus d’être associée aux événements récents « extrêmement pénibles » liés aux violences dans la bande de Gaza.

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.