Football, le scoop de l’aigle et les idéaux du baron


Le signe de l’aigle bicéphale brandi par Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri loirs du match Suisse-Serbie a fait un scoop. La belle affaire !

Le scandale, ce n’est pas que deux écervelés aient manifesté leur chauvinisme kosovar dans le cadre d’une équipe suisse. Et le problème, ce n’est pas qu’il y ait des Kosovars dans l’équipe suisse, c’est tout simplement qu’il y existe une « Nati ».

Le vrai scandale, c’est qu’il y ait des équipes nationales, qui alimentent un nationalisme obscène en parfaite contradiction avec les idéaux du baron de Coubertin. Les fans du foot comme les hooligans en partagent la responsabilité, contribuant ainsi à dégrader un sport déjà malmené par le fric et la corruption, dont la Fifa comme le Comité Olympique sont des champions toutes catégories.

Si les équipes ne portaient pas le nom d’un pays, les redevances TV seraient probablement plus décentes, l’instrumentation politique ne serait plus possible, et les amateurs de beau jeu ne s’en plaindraient pas. Comment se fait-il qu’on n’ose pas poser cette question ?

Philippe Junod

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.