Bibi Fricotin veut sauver le Matin


Cri Cri d’Amour est d’une grande constance.

PAR STÉPHANE RIAND*

En 1999, il s’est transformé en faux Zorro pour sauver le FC Sion qu’il avait financièrement laminé par des contrats exagérés (Tholot, Bigon, Eydelie,…); en 2018, le voici vouloir apparaître en sauveur du Matin et ignorer les journalistes qui ont eu l’idée de venir lui suggérer ce fructueux potentiel investissement.

Et voici ce que l’on peut lire sur les réseaux sociaux :

« Au sein de la rédaction du Matin, la nouvelle est accueillie comme une douche froide. » Certes, le projet Constantin pourrait sauver quelques emplois au sein de la rédaction sportive, mais les journalistes se sentent floués par l’annonce officielle de lundi. En effet, ce sont les rédacteurs du journal, dans le cadre de groupes de travail censés plancher sur des contre-propositions à la fin du journal papier, qui ont approché Christian Constantin, le 11 juin. Dans un premier temps, le promoteur s’est montré intéressé et aurait même offert d’apporter une garantie de déficit de plusieurs centaines de milliers de francs en attendant que le Matin trouve un nouveau souffle.

«Nous sommes amers car Tamedia nous a snobés en assurant qu’il n’existait aucune autre solution aux licenciements et à la fin de la version papier. Or, on leur a fourni la poule aux œufs d’or et les deux partenaires nous ont doublés pour développer leur projet», réagit Eric Felley, journaliste au Matin et membre de la Société des rédacteurs qui avait approché le boss du FC Sion. »

Mais comment imaginer que le Napoléon du FC Sion ait pu « doubler » quiconque. Comme si c’était le genre de la maison …

Et comment imaginer qu’un journaliste aussi pertinent que Éric Felley ait cru que cet amour de Cri Cri soit devenu du jour au lendemain un sauveur charitable d’un média en perdition …

Si l’on comprend que des journalistes en voie d’être liquidés par leur employeur imaginent des alternatives de travail et rencontrent CC, on s’interroge : pourquoi celui-ci veut-il graviter autour du Matin ? La raison me paraît assez simple : après la déculottée reçue par le boss de la Porte d’Octodure de la part de sa « cocotte », Camille Krafft, l’idole de Stéphane Fournier (NF) et de Nicolas Jacquier (Matin) se devait de trouver un prétexte de faire apparaître sa bobine sur les ondes et dans la presse. Notre Zorro de pacotille a fondu sur cette proie qui lui permettait de sourire à nouveaux aux flashes.

Et même Darius a plongé dans la piscine. Pour défendre la presse libre, naturellement !

Bonjour à tous les pingouins en affaires avec Zorro !

*Avocat-notaire à Sion, cofondateur du journal en ligne L’1dex.

L’1Dex

Tags: , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.