Tribune libre – « MM. Salvini et Di Maio ont raison de stigmatiser la politique de colonisation de l’Afrique par la France »


Merci, Messieurs Salvini et Di Maio!

Votre stigmatisation de la politique de colonisation de l’Afrique par la France est parfaitement justifiée et tombe à point – raison pour laquelle le Président Macron a piqué la mouche. Toute vérité n’est pas bonne à dire ! Et la Chancelière Merkel le confirme : au nom de « l’amitié » franco-allemande, elle se garde bien de prendre position contre la France ou de soutenir l’Italie.

La poursuite de la colonisation de l’Afrique de l’Ouest, en particulier du Sénégal, par la France se fait entre autres par les banques. Souvenez-vous des accusations portées contre Nicolas Sarkozy qui aurait fait transporter des valises de billets de banque de  Dakar à Paris par ses hommes de mains. 

Le soussigné a vécu au Sénégal de 2010 – 2014 et a fait quelques observations et expériences particulières avec les banques françaises BICIS (du groupe BNP-Paribas) et SGBL (du groupe Société Générale) :

·         Le coût annuel de la carte bancaire indépendamment de toute transaction (en Suisse,  CHF 40 ou 50 par an) se montait à l’époque au Sénégal à 60’000.- CFA alors que le salaire mensuel minimum en province était de 35’000.- CFA et à Dakar de 80’000.- CFA. La taxe de base de la carte bancaire était donc près du double du salaire mensuel minimum ! A ce prix-là, les sénégalais ne peuvent se payer de carte bancaire. Accepterait-on de payer CHF 4’000 à 5’000 par an pour une carte bancaire en Suisse ? 

·         Le taux hypothécaire pour la première année était de 6.5%, et de 21% à partir de la deuxième année ! Qui peut se payer une hypothèque à un tel taux ? C’est ce qui explique que la population africaine vit dans des masures épouvantables, sans eau ni électricité et dans des conditions hygiéniques effroyables.

·         Une étude réalisée par un étudiant de la HES-SO à Lausanne il y a 5 ans environ a montré que faute de possibilités de financement, il n’y avait pratiquement pas de PME dans le domaine industriel au Sénégal.

Dans ces conditions, l’aide au développement telle qu’elle est pratiquée depuis des décennies est une tromperie et le comportement de l’UE un scandale. Comment cette institution qui se prétend démocratique peut-elle accepter sans rechigner la politique colonialiste de la France ? De toute évidence, l’UE n’a toujours pas compris, ou ne veut pas comprendre, que le problème des migrations africaines ne peut être résolu qu’en Afrique grâce à une politique de développement industriel et socio-économique efficace, soutenue par les pays de l’hémisphère Nord. 

L’UE n’est pas une institution crédible et de confiance et la Suisse n’a pas à adhérer à un tel club de colons.

Merci, Messieurs Salvini et Di Maio!

Meilleures salutations.

Jean-Daniel Clavel, Montreux

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.