Libérez les requins !


Le douillet Ghosn et ses acolytes se révoltent contre la sévérité de la justice japonaise. Et ils ont raison.

Quelle maladresse de la part des Japonais! Leur justice est par trop primitive, trop théâtrale. Pourquoi ne prennent-t-ils pas exemple sur notre pays?

Notre pays n’est-il pas un des plus avancé, un des plus compétitif, un des plus justes?  Pourquoi ne pas appliquer notre sagesse à cette affaire nipponne? Lorsqu’on a révélé qu’HSBC avait été « reconnue coupable de blanchiment de l’argent de la drogue des cartels mexicains et colombiens et d’organisations en lien avec le terrorisme » a-t-on eu le mauvais goût de mettre des cadres dirigeants en prison? Se sera-t-on laissé aller à tout cet histrionisme judiciaire, à ce manque de respect total envers les gens qui font notre économie, envers les gens qui sont des moteurs en tout genre et que l’on doit respecter au vu de leur valeur morale?

Fi donc. Les suisses sont civilisés; une amende a largement suffi; on s’est même vanté d’un accord historique et profitable (pourquoi la justice ne serait-elle pas un bien comme les autres, de quelle droit serait-elle placée au-dessus de l’économie de marché?). Ce qui manque au Japon dans toutes cette affaire, c’est pourtant simple: ils ne sont pas assez libéraux; leur justice échappe affreusement à l’économie (en plus de n’avoir aucun sentiment esthétique). Car n’est-ce pas beau de voir les managers continuer à vivre dans leur milieu, plutôt que de croupir dans une prison sans lumière?

A-t-on seulement le respect des écosystèmes et de la vie? Ils sont si beaux; aussi émouvants que les rutilants chamois du Valais, aussi volontaires et décidés que le lion des steppes, aussi doux et magnanimes que le lamantin mexicain. En pays chauds, ils portent des bermudas et s’adaptent parfaitement. Fi de ces anciennes formes de vies débiles et improductives! A bas les baleines, vivent les cadres dirigeants; l’espèce dernière, couronnement de la création.

Martin Morend, Le Portique suisse

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.