Le palmarès du FIFF sous le signe du confinement


PAR ANDREA DUFFOUR

Le Festival International de Films de Fribourg a annoncé son palmarès 2020 lors d’une remise de prix virtuelle*. Le confinement est définitivement dans l’air du temps de cette 34e édition annulée. Directeur artistique du FIFF, Thierry Jobin a ouvert la cérémonie devant une salle vide dans son nouveau costume, qu’il avait acheté pour l’occasion.  Il a parlé de la contemplation contre le « tout tout de suite », formulant le voeu de retrouver son public « dans un monde qui ne permettra pas d’acheter des fraises en hiver, dans un monde différent, mais où les rêves resteront intacts ». 

Los Lobos, Mexique 2019, Prix spécial du Jury international, FIFF 2020 image : movies.ch

Les Jurys, qui ont visionné et délibéré par visio-conférence, dévoilent un palmarès qui célèbre le cinéma du Soudan, du Mexique et d’Iran. Les deux longs métrages primés fêtent une jeunesse confinée aux quatre coins du monde mais porteuse d’espoir.

Le Jury international Longs métrages, composé de Guetty Felin (Haïti/USA), présidente, Elodie Bordas (France), Álvaro Brechner (Uruguay),  et Joel Karekezi (Rwanda), a choisi à l’unanimité de remettre

Le Grand Prix du Festival International de Films de Fribourg au film de fiction You Will Die at 20, de Amjad Abu Alala (Soudan, France, Égypte, Norvège, Allemagne, Qatar, 135’, première suisse). «Si j’étais à ta place et qu’un type venait me dire : Tu mourras à vingt ans, je m’assiérais comme un roi, je ferais en sorte qu’on fasse n’importe quoi pour moi et le jour de mes 20 ans, je leur tirerais la langue». A découvrir en VOD sur filmingo.ch.

– Le Prix spécial du Jury à Los Lobos de Samuel Kishi Leopo,(Mexique, 2019, 94’, première suisse), qui suit deux enfants qui sont confinés dans une petite chambre pendant que leur mère mère, issue de l’immigration clandestine aux États-Unis doit sortir travailler. 1ère règle qu’elle leur a enregistré sur un magnétophone: Ne jamais sortir de la chambre. Film à regarder en confinement avec vos enfants ?

Le Prix du meilleur court métrage revient à Asho de Jafar Najafi, (Iran 2019, 30’, première suisse). Un jeune berger iranien cinéphile qui rève d’être acteur. Le Jury international Courts métrages, composé de Mélanie Croubalian (Suisse), Michael Frei (Suisse) et Julie Hugo (Suisse), a porté son choix sur ce documentaire « plein d’espoir, très lumineux – probablement ce dont nous avons le plus besoin en ces temps troublés».

Deux mentions spéciales ont été atribuées à Lina from Lima, de María Paz González (Chili, Argentine, Pérou, première suisse, 2019, 83’) et au court métrage Da Yie, de Anthony Nti  (Ghana, première suisse).

Du 30 mars au 19 avril, une dizaine de longs et courts métrages des Compétitions internationales du FIFF sont proposés sur Festival Scope avec 200 vues offertes par film.

Voir aussi sur fiff.ch : Confinement – les-bons-plans:

(*Les justifications des Jurys et réactions des lauréat·es seront diffusées en direct le 29 mars dès 18h00 sur le site du FIFF, puis disponibles sur les réseaux sociaux du FIFF)

Thierry Jobin, directeur artistique du FIFF, devant la salle vide. Photo AD (capture d’écran), 29 mars 2020.



Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.