Infatigable militant de l’anti-conformisme, personnage de Fribourg, Narcisse Niclass n’est plus


Pilier du réseau suisse de l’invention, fondateur de l’IRO mentor club, infatigable militant de l’anti-conformisme et de la critique constructive du système, Narcisse Niclass est parti à 72 ans, emporté par le coronavirus.

Narcisse, on pouvait l’aimer ou pas, il ne laissait personne indifférent. Ainsi qu’il s’est défini lui-même à la troisième personne:

Il saute de projet en défi et ne retombe pas toujours sur ses pattes. Pas facile pour ses proches. Il se sécurise dans l’action au quotidien. Il réfléchit la nuit mais ne se souvient pas toujours de ses rêves. Sa recherche, le dépouillement, le temps de vivre mais il cherche. Sa devise: Toute la sagesse du monde ne sert à rien si vous ne passez pas à l’action.

En cet empêcheur de tourner en rond, Fribourg perd un personnage irremplaçable. Et infoméduse, dont il fut un contributeur, un fidèle allié!

Pour lui rendre hommage, nous publions un extrait du petit essai qu’il a publié en 2018, « 2501 pas – Voyage en Nuithonie et Ailleurs » (Editions IROmag).

La rédaction

Dans la fumée

Les rêves emportés dans l’incendie flottent encore sur la cité des Zaehringen. Un jour j’irai à Compostelle, en train, en voiture. Je toucherai la cathédrale. Pour l’heure, il faut sauver le monde. Don Quichotte se bat, multiplie les passes d’armes et va de cocktail en cocktail. Les rencontres sont inédites: Spiderman, Superwoman, Miss Suisse, Claude Nicollier, Mike Horn, Jacques Piccard, son ls Bertrand, Raphaël Domjan. Les questions sont toujours les mêmes. Sa petite vie locale est au coeur de l’égoïsme. Je m’intéresse à l’autre comme à une branche d’arbre. Si c’est un arbre, comme à un phare, une maison, un camp de base. Partir en montagne ne s’improvise pas. Le temps qu’il fait, qu’il fera. Le temps nécessaire. Que disaient les marins, au XVIIIe siècle quand il fallait faire le point ? Je ne sais rien de la technique pour faire le point mais je sais qu’une seconde d’erreur, sur la ligne de l’équateur, c’est une différence de 463 mètres. Au banal quotidien, la ligne de l’équateur passe toujours par moi. Est-ce que je peux vivre dans ce monde hostile avec une telle erreur ? A l’avenir, quand vous direz à votre partenaire, votre ami, vos enfants, vos collègues – Une seconde, j’arrive ! – vous mesurerez la puissance du temps. 463 mètres. Prenez position au centre de votre univers et regardez tout ce qui vous appartient pour une seconde, sur plus de cent soixante mille mètres de surface. Impressionnant la puissance du temps, de l’approche du temps qu’il fait, qui passe? Le temps, on en parle trop. Vivez-le!

Produit de mon histoire, j’ai toujours rêvé et habité mes rêves. En 1998, le Werkhof disparaît dans les flammes. Un immeuble imposant, sobre et fonctionnel, construit par des artisans pour des artisans. Comme un bateau qui sombre, un immeuble qui brûle emporte son histoire, ses histoires. La nostalgie n’est jamais loin. Regardons devant. Regardons le point lumineux du laser. Le conférencier continue. Cause toujours. Chaque pèlerin veut écrire son livre. Il croit sa balade de touriste unique. Son rêve était bien modeste. Peut-être même petit alors que… Avec Facebook la route de Compostelle devient banale. Les mêmes souffrances, les mêmes bonheurs, les mêmes mots. Les mêmes maux. Facile.

«Chacun de nous peut changer le monde. Même s’il n’a aucun pouvoir, même s’il n’a pas la moindre importance, chacun de nous peut changer le monde.» Vaclav Havel poète, prisonnier, chef d’Etat qui a tenu sa parole. Une vie sans agent idéologique castrateur est possible au quotidien. Agir.

Narcisse Niclass

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.