Deuxième pollution de l’eau potable à Château-d’Oex et sa région en quatre mois, beaucoup de questions mais très peu de réponses


“Deux pollutions en six mois, cela représente une situation angoissante. Vous devez absolument donner des explications à vos clients!” C’est agacé que Peter Gysi, le trésorier de l’association Les Amis de Château-d’Oex et du Pays-d’Enhaut réagit aux explications de Véronique Bourret, secrétaire-caissière de la Confrérie des eaux de Château-d’Oex. En substance il les juge décevantes.

Au début du mois de juillet dernier les habitants de la commune de Château-d’Oex et des hameaux avoisinants, soit plus de 2000 personnes, avaient été privés d’eau potable suite à la contamination de la source de la Pierreuse, considérée comme l’une des plus pures de Suisse. Aucune explication n’a été véritablement fournie depuis lors. La pollution avait été attribuée à un fort orage. Interrogé à l’époque par infoméduse, Jörg Denzler, porte-parole de la Fondation Sandoz, propriétaire de l’alpage attenant à la source, avait répondu ce qui suit le 13 juillet:

En effet, la pollution vient de la parcelle «Paccots et du Leyssalet » à la suite d’un orage violent. L’agriculteur n’est pas à mettre en cause.

Entretemps la qualité de l’eau répond de nouveau aux normes.

Des travaux sont prévus pour  renforcer encore plus l’étanchéité de cette zone. Ces travaux permettront d’assurer une sécurité contre une pollution accidentelle.

Peter Gysi avait alors ouvert la boîte à messages de son ordinateur pour s’étonner des explications pour le moins vagues de la commune.

J’attendais une réaction positive et ouverte, mais en fait vous me communiquez que tout est en ordre, qu’il ne faut pas se préoccuper et que la confrérie fait tout ce que les lois et les règlements exigent. Et surtout, il ne faut pas se plaindre. Vous oubliez, que tous les consommateurs d’eau à Château-d’Oex et les hameaux voisins sont vos clients et qu’ils n’ont pas d’autre choix que de prendre votre produit. C’est tout le contraire du marché normal où l’on a le choix. 

Le 13 novembre la Municipalité de Château-d’Oex informait ses administrés d’une deuxième pollution. Elle leur recommandait de ne plus boire l’eau du robinet, ni de l’utiliser pour la cuisine jusqu’à nouvel avis. Elle précisait que c’est avant tout le village de Château d’Oex et quatre hameaux – Les Moulins, Les Granges, Gérignoz et Les Combes – qui étaient touchés. “Le problème a été détecté au niveau du captage d’une des sources principales de la commune”.

Ce nouvel accident en quatre mois fait sortir Peter Gysi de ses gonds. L’homme est pourtant un placide entrepreneur qui affiche un passé brillant dans l’industrie du chocolat.

Et maintenant, nous nous trouvons à nouveau dans la situation d’avoir de l’eau pourrie! En été vous avez communiqué que c’était à cause d’un orage, maintenant il n’y a pas d’orage, même pas de la pluie! Qu’est-ce que vous communiquerez maintenant, quelle raison donnerez-vous à ce nouvel accident? Pourquoi ne pas dire la vérité?

Et de porter à la connaissance de la Confrérie l’exemple d’un plan risque, tel qu’il l’a appliqué à plusieurs reprises au cours de sa carrière de chef d’entreprise.

Vous dites, que vous avez un plan d’action. C’est bien, il faut savoir quoi faire en cas d’urgence.  Le plan risque est une analyse que l’on fait avant les cas d’urgence, avant que l’évènement ne survienne. C’est une méthode d’identifier, évaluer et hiérarchiser les risques possibles, de les décrire et les caractériser du point de vue de la probabilité et de leur impact possible. Le résultat est cette matrice qui permet de décider sur quels risques il conviendra de se concentrer. Les résultats incluront des plans d’action, tout probablement comme celui que vous avez déjà. Mais il ne sera pas complet. 

Selon une dépêche d’agence, Xavier Feal, adjoint du chef de Service des travaux à la commune de Château-d’Oex, espérait obtenir les premiers résultats d’analyses pendant le week-end qui a suivi la pollution. Leurs caves pleines de réserves de bouteilles en PET, les habitants attendent toujours. Réd.

Photo Micpic: Sur le chemin de la source de la Pierreuse, au-dessus de Gérignoz.

Tags: , , , , , , , , , , ,

One Response to “Deuxième pollution de l’eau potable à Château-d’Oex et sa région en quatre mois, beaucoup de questions mais très peu de réponses”

  1. Jack Anderson 22 novembre 2020 at 09:04 #

    Une analyse claire et complète que la Commune doit finalement comprendre pour la securité de la population. Bravo!!!

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.