Pas coronasceptique, mais…


PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Il est de bonne guerre, dans les régimes totalitaires, que la Propagande utilise des termes-clichés pour discréditer les empêcheurs de tourner en rond. Autrefois, selon que l’on se trouvait à Berlin ou à Moscou, l’insolence se voyait qualifiée de « communiste » ou de « fasciste » . Aujourd’hui, pour désigner la personne à abattre, on la traite commodément de « complotiste ». Promus par les médias “experts” en complotisme, des chercheurs vont jusqu’à tracer le profil type des perturbateurs, comme s’il s’agissait de sous-citoyens. Prenez le coronavirus. C’est une saleté qui tue beaucoup de personnes, malheureusement. Mais il convient de relativiser ses effets. Il y a deux semaines, j’ai perdu un ami septuagénaire. « Combat trop inégal contre la Covid », lisait-on sur l’avis mortuaire. Si la responsabilité du virus n’est en rien atténuée, il demeure que ce regretté compagnon d’armes avait subi une lourde intervention aux voies respiratoires il y a quelques années. 

La vie est fragile pour tout le monde. Il faut savoir l’apprécier quand elle vous sourit. A ce propos, j’aimerais vous relayer deux anecdotes. Elles sont authentiques, je les tiens de bonne source. La première concerne un “jeune” octogénaire, l’un des premiers à contracter la maladie en mars dernier. N’écoutant pas l’avis du pauvre médecin de service, il est parvenu à se procurer de la chloroquine et s’en est sorti sans dommage au bout de cinq jours passés à surveiller les oscillations du thermomètre. La deuxième a trait à une connaissance, également octogénaire, qui a attrapé le virus. Jusque là, rien de particulier à signaler. Ce qu’il faut savoir, en revanche, c’est que cette personne s’était fait vacciner contre la grippe une dizaine de jours plus tôt. L’histoire ne dit pas si le vaccin l’a quand même protégée contre les pires effets de la Covid…

Bref, si je vous raconte tout cela, c’est pour que vous compreniez que je ne suis pas un coronasceptique. Par contre je réfléchis et je pose des questions. Inspirées par la gestion erratique de la crise sanitaire, beaucoup me viennent à l’esprit. Par exemple, comment se fait-il que tant de laboratoires supposément concurrents, annoncent simultanément, le jour de la victoire de Joe Biden, la découverte d’un vaccin contre la Covid? Et surtout qu’ils se livrent à une surenchère aussi effrénée que méticuleuse à propos de son efficacité: 90%, 91%, 92%, 94%, 95%! On dirait une compétition d’écoliers devant le tableau noir. Réduisant les différences de pourcentages à la taille d’un mouchoir de poche, un tel enchaînement n’est pas sérieux, pour ne pas dire qu’il est hautement suspect. D’autant que l’on a pris connaissance, dans la foulée, des gains obtenus sur les marchés boursiers par les dirigeants desdites sociétés. Le soupçon d’opérations d’initiés, un délit puni très sévèrement aux Etats-Unis, ne relève pas d’un fantasme complotiste.

Tags: , , , , , , , , ,

One Response to “Pas coronasceptique, mais…”

  1. Le Houelleur Yann 23 novembre 2020 at 14:09 #

    BRAVO de résumer, en quelques mots, d’une manière modérée, ce que nous sommes nombreux à ressentir. « Complotiste », c’est le mot par lequel on désigne même les sceptiques, ceux qui sans prendre parti se posent des questions, ne se contentant par nature aucunement des « évidences officielles ». Cette crise sanitaire nous fait prendre conscience de notre pouvoir de citoyens très relatif. Comme les temps ont changé : il y a quelques temps, nous imaginions qu’Internet et les réseaux sociaux nous apporteraient la liberté tant rêvée et qu’ils seraient des « instruments de convergence, de cohésion ». Nous avons été trompés par ceux qui ont tissé ces architectures numériques et par nous-mêmes, parce que nous étions fascinés par la nouveauté. Or, la nouveauté, c’est précisément ce qui séduit le plus les foules, devenues insatisfaites, capricieuses, faussement rebelles… Et donc, les start-up, les géants de l’internet nous ont trompés. Mais cette complicité entre « pouvoirs de la toile » et prétendus « contre pouvoirs » s’effiloche très vite aujourd’hui. Nous sommes nombreux à nous rendre compte, sur fond de crise sanitaire, que nous sommes tombés dans un piège. A mon avis, il serait bon de nous fier beaucoup moins à l’Internet, de savoir mieux faire le tri entre « manipulation » et « information » au lieu de confier à tant de pseudo journalistes le soin de nous faire perpétuellement la leçon en se travestissant de qualificatifs tels que « consultants », « experts », etc. Un expert, à mon humble avis, devrait toujours présenter ses thèses et hypothèses en présence d’un autre expert, ce qui rendrait le débat plus crédible !

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.