A quand deux Terres?


PAR CHRISTIAN CAMPICHE

A Naples, une marée humaine serpente dans le centre-ville pour rendre hommage au footballeur Diego Maradona. Les consignes sanitaires dans tout ça? Les médias italiens ne relèvent pas d’incongruité. Ils font leur une avec des couleurs: rouge, orange, jaune, le dégradé fluo des zones à risque, telles que les délimite le Premier ministre, passé maître dans l’art du coloriage.

En France, le peuple est en marche. Un demi-million de personnes portant masques ou à visage découvert bravent l’interdit du confinement dans les rues des grandes agglomérations. Des violences émaillent les brumes de cette froide fin d’automne et signent pour le gouvernement la fin de l’état de grâce Corona, si l’on peut dire. Comment soulever sans dommages le couvercle solidement vissé sur la marmite au début de la cuisine covidienne?

A trop vouloir bâillonner, on récolte ce que l’on sème, ces défoulements des masses n’augurent rien de bon pour l’avenir. Mais comment s’en étonner? Gavé de pain et de jeux, l’homme a été formaté pour oublier qu’il est un loup pour l’homme. Le priver de ses repères favoris, c’est le contraindre à filer du mauvais coton après l’avoir plongé dans des abysses de réflexion séditieuse. Ces skieurs à peine masqués, impudemment agglutinés en bas d’une télécabine dans une station alpine, dans quelle aventure idéologique déchargeront-ils leur adrénaline?

Vivement un nouveau contrat social qui remette les pendules à l’heure! Un texte aux vertus sacrées, garant d’une coexistence pacifique entre les êtres humains, une utopie telle que celle rêvée dans son hymne « Imagine » par John Lennon dont on célèbre ces jours-ci le 40e anniversaire de la mort.

A quand deux Terres?

Une Terre qui sache se poser cette question philosophique: « Qui suis-je, où vais-je, dans quel état j’erre »? 

Une Terre qui sache surtout où elle ne veut pas aller. Le tout pétrolier, le tout nucléaire, le tout vaccinal, le tout consumériste, le tout de l’oppression des croyances et des minorités. Pas sûr que la gouvernance mondiale noyautée par les GAFA, ces géants du web dont le prochain locataire de la Maison Blanche restera la marionnette, soit à la hauteur de ces enjeux.

Tags: , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.