Urbanisme, mobilité piétonne et qualité de vie, postulat de la députée verte lausannoise Sima Dakkus


Le 14 octobre 2020, la députée verte Sima Dakkus a déposé un postulat au Conseil communal de la ville de Lausanne. Voici le texte de cette intervention. Photo Do: Lausanne Lumières, 7 décembre 2020, la cathédrale de Lausanne.

«La marche a quelque chose qui anime et avive mes idées; je ne puis presque penser quand je reste en place; il faut que mon corps soit en mouvement pour y mettre mon esprit» selon Rousseau, philosophe de la nature et du Contrat social. Quelques siècles plus tard, notre mode de vie sédentaire jette une nouvelle lumière sur une mobilité dont le corps nous offre la possibilité toute naturelle.

Depuis la crise sanitaire, en raison du confinement, la mobilité s’est considérablement transformée. Pistes cyclables, modération de la vitesse des voitures, voire piétonisations, notamment, ont progressé. Une opportunité s’ouvre pour développer la place vouée aux piétons et l’aménager pour plus de confort, de convivialité, et de qualité de vie au bénéfice du plus grand nombre. Au sein de notre ville soucieuse d’offrir à toute sa population un cadre de vie où les piétons puissent circuler librement, au même titre que la faune et la flore.

Ce serait en effet équitable d’accorder aux piétons une place autre que des trottoirs étroits et des rues coupées avec d’épaisses lignes jaunes. Il n’échappe pas à l’œil attentif que ces passages pour piétons illustrent une sorte de relation de force entre les catégories. La fonction est très claire. Mais l’aspect visuel, parfois très pesant lorsque plusieurs passages se côtoient presque, n’est pas pris en compte aux axes où la voiture domine.

Tous les autres types de mobilités, dirait-on, sont pensés comme accessoires. Vues les modifications de comportements, le moment serait idéal dans un plan de la ville qui inclue les piétons quant aux commodités dont jouissent les autres acteurs de mobilité. L’exemple de Londres, de grands espaces piétonniers au centre d’un carrefour… des espaces ornés graphiquement et en couleur, c’est-à-dire visible et agréable à l’œil. Se souvenir de nos boîtes électriques de Lausanne, décorées par des tags et autres images qui ajoutent une fonction visuelle à la technique.

Notre Ville étant à tous ses habitant.e.s, dès lors prévoir la place publique dédiée à chacun.e et à toutes et tous est un facteur central pour une qualité de vie convivial répondant aux critères écologiques et esthétiques notamment dont la santé publique, un air pur, des espaces verts et tout ce qui préserve l’environnement, mais aussi un espace culturellement ouvert et accueillant pour une marche plus confortable disponible au plus grand nombre.

Ce postulat invite la Municipalité

– à inclure une réflexion d’ensemble pour embellir nos passages piétons et trottoirs du point de vue de piétons qui sont moteurs de l’utilisation urbaine, de loisir et commerciale.

– à élargir les trottoirs pour que leur étroitesse ne dissuade pas de les utiliser ou de marcher en file. Manière délicate, mais claire de laisser le piéton sur le bord de la route pour ainsi dire.

– à ajouter à l’intention de la population, citadin.e.s ou touriste, par la culture de formes et de couleurs qui font partie de l’urbanisme et de ses impacts dans l’atmosphère de notre ville et de son ouverture.

Sima Dakkus, 14.10.2020

Note

Par exemple, la Ville de Genève a créé une Voie Verte pour l’agglomération. Sortes de couloirs écologiques pour piétons. D’autres exemples de villes piétonnes traversent l’Europe et le monde. Là où existe un plan urbanistique global et cohérent. Bruxelles, ville culturelle, Londres, etc.

Sima Dakkus. Photo©Anne Voeffray.

Tags: , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.