Rois mages Corona


PAR EMILIE SALAMIN-AMAR

En cette fin d’année 2019, peu avant Noël, on vit arriver des Rois mages inconnus au bataillon. Ils étaient venus de loin, de l’autre côté de la planète. L’un d’entre eux venait tout de même d’Orient, mais pas de Galilée, non, il était parti de Chine. C’est lui qui en premier lieu se pencha sur le berceau de l’humanité. Oh, il n’était pas arrivé les mains vides. Loin de là ! Point de myrrhe ou d’encens, mais un virus qu’il portait en son sein.

Le but révélé de Sa Majesté Corona19, comme on le nommait, était de rabaisser le caquet de l’espèce humaine qu’il considérait comme étant trop prétentieuse. La frénésie des achats s’était emparée des populations occidentales. Les lieux de prière étaient de plus en plus désertés, Noël était devenu une fête commerciale durant laquelle les gens ne pensaient qu’à faire bombance. Corona19 désirait punir tous ces profiteurs. En leur inoculant un nouveau virus dans l’organisme, il en faisait des êtres apeurés, malades, dépassés par l’ampleur de cette pandémie, tétanisés par la peur de mourir. Il espérait ainsi les remettre à genoux. Ce qui lui permettrait du même coup de retrouver son rang initial, celui qui était inscrit dans la légende depuis plus de 2000 ans.

Mais, c’était sans compter avec le bataillon d’experts que tous les gouvernements avaient consultés. Les populations des pays occidentaux furent confinées durant de longs mois, déjouant le plan diabolique du prétendu Roi mage chinois. Mais, celui-ci n’avait pas dit son dernier mot. Il opta pour une nouvelle stratégie de combat, il se démultiplia, il muta plus de 200 fois en l’espace d’une année à peine. Dans les laboratoires pharmaceutiques, les êtres humains travaillaient jour et nuit afin de trouver la parade. Seul un vaccin pouvait les tirer d’affaire, circonscrire la pandémie meurtrière.

C’était sans compter surtout avec les mutants. Partie de cache-cache acharnée entre les chercheurs et les virus. Et c’est ainsi qu’apparut le premier Roi mage mutant, de souche anglaise. Sir Variant, comme on le nommait, n’eut pas la prétention d’infecter toute la population terrienne. Vu qu’il était dix fois plus contagieux, les humains se chargeraient de s’infecter mutuellement. D’autant plus que deux autres Rois mages encore plus féroces firent leur apparition, l’un au Brésil et l’autre en Afrique du Sud. Le monde occidental était conquis. La Terre avait cessé de tourner. Pressés d’enrayer la pandémie, début 2020, des laboratoires mirent à la hâte sur le marché différents vaccins. Les populations servirent de cobayes. Jusqu’au jour où le manque de seringues se fit ressentir. Pénurie totale… Comme pour les masques et les tests. Entre temps, les Rois mages des temps modernes avaient disparu de la circulation comme par enchantement, comme ils étaient venus. Le monde retint son souffle. Et la Terre reprit sa course.

Illustration: ©Stephff

Tags: , , , , , , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.